Philosophie : le désir

Pages: 7 (1505 mots) Publié le: 6 janvier 2011
Introduction
L’homme est un être de désir. Il désire ce qu’il n’a pas et ce qu’il n’est pas et qu’il se représente comme un objet de satisfaction. Mais l’homme est aussi un être de devoir qui s’impose des règles pour ne pas perdre son humanité. Lhomme étant un être de désir on pourrait alors penser que son devoir est d’accomplir tous ses désirs. Si le désir est « un manque, souffrance,aspiration à une plénitude » il semble évident que son devoir est de rechercher le bonheur comme résultat des désirs accomplis. Cependant certains désirs sont excessifs passionnels voire maladifs ou violents qui peuvent nous déstabiliser (perte de l ataraxie). L’accomplissement de tels désirs peut-il alors constituer une bonne règle de vie ? La règle de vie qui consisterait à accomplir tous ses désirsne peut donc pas être adoptée sans une réflexion préalable. Nous pouvons donc nous demander si suivre l’élan du désir peut constituer une règle de vie valable ou bien si au contraire il faut renoncer à certains types de désirs comme le préconise Epicure, voire renoncer totalement au désir ? Cette limitation n’est-elle pas nécessaire ? Comment définir ce « bien vivre » que dicterait la bonne règlede vie ?
I) L’accomplissement de tous ses désirs parait être conforme à la vie et à la nature L’homme par nature en situation de « désir » peut être tenté de satisfaire toutes ses pulsions. En effet la bonne règle de vie est celle qui conduit au bonheur sensible : comme l’énonce Calliclès qui entend satisfaire tous ces désirs, sans distinction, pour être heureux et n’être jamais frustré. Lasatisfaction des besoins naturels comme manger dormir ou boire sont comme une évidence pour l’homme. Pourtant hors de ces besoins naturels il existe certains désirs qui ne se référent pas au champ de la survie. Dès que l’on aborde des concepts immatériels la question commence à se poser. Pour Spinoza le désir est « l’essence de l homme » et donc par nature l homme doit accomplir tous sesdésirs car c’est ce qui le définit ce qui définit si il est passifs ou actifs. D’après lui nous ne désirons pas les choses parce qu’elles sont bonnes, mais elles sont bonnes car nous les désirons. Donc accomplir tous nos désirs est conforme à la vie et a la nature et constitue donc une bonne règle de vie. Si on se réfère au monde animal, on constate que les animaux ne connaissent pas de limite àl’accomplissement de leurs désirs. Ils n’ont aucun tabou et s’adonnent à leur désir sans restriction. Certes la palette de leurs désirs est plus limitée que celle de l’homme puisqu’ils n’ont qu’une conscience spontanée et limitée du monde qui les entoure. On peut donc effectivement conclure de que l’accomplissement de tous les désirs est bien une règle de vie conforme à la vie et à la nature. Pourtantest-il raisonnable de restreindre l’humain à son seul caractère de mammifère ? On perçoit bien intuitivement que le complet accomplissement de tous ses désirs ne saurait être une règle de vie et que la notion de limite arrive très rapidement. Prenons l’exemple de la beauté, de la richesse ou du pouvoir ? Il y a toujours plus beau plus riche ou plus puissant que nous. L’homme est donc condamné àpoursuivre une lutte sans fin qui ne saurait être une règle de vie au risque de s’y perdre ou d’en mourir. Il est donc incontestable qu’il existe une contradiction entre la règle qui introduit une notion de mesure et le désir intempérant qui introduit une notion d’excès.
II) discipliner et bien orienter ceux des les désirs qui épanouissent notre nature Chez l’homme le désir n’est jamais laisséà l’état animal et se trouve toujours confronté à des interdits ne serait-ce que l’interdit capital de l’inceste ou du meurtre. L’homme ne se contente jamais uniquement des désirs naturels, Il y a d’autre désirs appelés « désirs vides » par Epicure ou encore désirs passionnels pour d’autre. Ces désirs qui ne résultent pas d’un besoin naturel sont souvent illimités et insatiables. En effet...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le desir en philosophie
  • Philosophie
  • Philosophie: Désir
  • Philosophie- le désir
  • Philosophie desir
  • Philosophie le Desir
  • Désir
  • Le désir en philosophie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !