Philosophie : mon bonheur peut-il dépendre de moi?

Pages: 8 (1833 mots) Publié le: 16 décembre 2012
Dissertation de philosophie

Mon bonheur peut-il dépendre de moi?

Tout homme désire être heureux. Inconsciemment, chacun passe sa vie à tenter d'atteindre le bonheur, agit dans l'espérance d'un bonheur probable, quitte, même, à accepter de souffrir pour y arriver. Le chercher est-il réellement une bonne solution, ou faut-il laisser agir le destin? Si le chemin pour l'atteindre semble encoreincertain, peut-on seulement définir cette notion? Qu'est-ce que le bonheur?
Si le malheur est simple à identifier, une définition du bonheur est dure à trouver. Il semble complexe, parfois même contradictoire, variant selon chaque personne. Mais, nous sommes tous différents, il semblerait donc logique que nous n'ayons pas la même conception du bonheur, de notre bonheur. Peut-on trouver uneexplication universelle, plus générale, qui convienne à tous?
Le bonheur est, d'après une encyclopédie, la satisfaction complète de l'ensemble de nos désirs. Ce serait l'accomplissement de l'existence. C'est un idéal : est-il donc réalisable? Cet objectif semble trop vaste et indéterminé : la nature de l'homme est telle qu'il restera toujours des désirs à satisfaire. Alors en satisfaire le maximumpourrait-il nous procurer du bonheur?
Pourtant, il existe bel et bien des moments de bonheur, il n'est donc pas si abstrait que ça. Le bonheur est-il donc une question de chance? Serais-je heureux si je possédais tout ce que je voulais à l'infini? Peut-on être heureux sans se distraire? De quoi dépend le bonheur? Et plus important encore, de quoi, de qui dépend mon bonheur? Peut-il dépendre demoi?

Partons d'un principe simple, et clair, lui : le malheur. Lorsque je suis privé de quelque chose, je me sens malheureux, je le suis donc, car nous avons ici une question intérieure à laquelle seul moi puisse répondre. La privation amène un désir important de combler ce vide. Si j'y arrive, je ressens un vif plaisir, à l'inverse, si je ne l'atteins pas, je m'apitoie sur mon sort et envie lesautres. Alors, de quoi dépend d'y arriver ou pas?
Chacun est tenté de dire que le bonheur est aléatoire, qu'il ne dépend pas de nous, mais de circonstances, de hasard, de situations, et/ou de chances. C'est ce que suppose la phrase « Mon bonheur peut-il dépendre de moi? » à travers le verbe « peut » : il dépendrait donc principalement (si ce n'est tout le temps) de causes extérieures, que je nepeux pas maitriser, de chance, au final. L'étymologie du mot « bonheur » nous apprend qu'il signifierait « bonne chance, bonne fortune », il ne dépend donc pas de notre volonté ni de nos désirs. Il semblerait donc qu'il soit inutile de chercher le bonheur puisqu'il finira par arriver s'il le doit. Un homme, même en se persuadant de cela, n'arrivera jamais à le mettre réellement en pratique,l'esprit humain était ainsi fait que l'on ne peut pas rester inactif, à se morfondre en attendant quelque chose qui n'arrivera peut-être jamais. D'où l'évidence que les gens cherchent le bonheur. De plus, même en comptant sur la chance, si on ne le cherchait pas, on perdrait beaucoup de possibilités : quelqu'un qui ne joue pas aux jeux de hasard et d'argent ne risque pas de gagner une fortune.
Il estdonc clair qu'il faut rechercher, au moins, le bonheur pour s'en approcher.
Une autre condition s'y ajoute : il paraît logique que pour être heureux il faut avoir répondu à ses besoins vitaux, primaires. L'argent a donc une place dans le bonheur ; Malgré l'expression « l'argent ne fait pas le bonheur » il semble dur de vivre heureux en étant misérable. Il paraît aussi logique que l'homme nepuisse pas être heureux sans être entouré d'autrui, sans avoir aucun rapport humain, il en deviendrait fou.
C'est pour ces raisons que tant de gens s'attachent toujours à rechercher de meilleures notoriété et/ou situation financière, si cela semble être les bases du bonheur, il dépend d'autres choses également, et ne se limite pas qu'à cela : ces conditions dépendent pourtant en grande partie de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Philosophie : le bonheur
  • Philosophie le bonheur
  • le bonheur philosophie
  • Philosophie, le bonheur
  • Philosophie et bonheur
  • Philosophie : Le bonheur
  • Le bonheur
  • Bonheur et philosophie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !