Philosophie morale

Pages: 298 (74385 mots) Publié le: 10 mars 2012
Philosophie morale: les origines du mal, et comment y remédier
Introduction
La morale résumée en 2 commandements
1) Tu protègeras ton environnement naturel et ses espèces menacées inoffensives par tous les moyens.
2) Tu respecteras et serviras les intérêts d'autrui comme les tiens.
Le sens moral
Je considère de mon devoir de faire le bien et d'éviter le mal, non pour être vertueux, maisparce que c'est une trivialité. Je le fais, parce que je sais simplement que je dois le faire, même si je ne peux pas vraiment expliquer pourquoi (ou plutôt si, d'une certaine manière: voir plus bas). Je le fais parce que cela fait partie de moi.
Il semblerait qu'il y ait des gens qui ne font pas ainsi, pour qui cela ne va pas de soi. Encore que, il faut se méfier des apparences. Peut-êtremanquent-ils simplement de discernement sur ce qui est bien ou mal. S'ils n'ont pas de sens moral, ou s'ils se comportent contrairement à ce sens, je reconnais qu'il leur manque quelque chose; que tout ne sera pas forcément rose pour eux dans l'au-delà. Mais comme je ne suis pas à leur place, je ne peux pas juger de la responsabilité de leur âme.
Certes, pour la bonne organisation de la société il estnécessaire d'accuser ceux qui font le mal et les condamner, pour les deux raisons classiques : la dissuasion, et l'empêchement physiquement du mal d'une part; pour tenter de réveiller et guider le sens moral des gens, afin qu'ils prennent conscience des règles de morale d'autre part.
Mais ces deux raisons, telles qu'elles sont ici, perdraient leur sens comme punition ou récompense après la mort,surtout si leur impact était éternel. Certes, l'idée d'une récompense et d'une justice divine semble avoir un sens et être défendable, d'un certain point de vue du moins; mais le sens d'une telle justice divine, s'il existe, nous échappe, car nous ne sommes pas dans la peau les uns des autres. L'idée d'un châtiment éternel est absurde: il n'aurait aucune valeur éducative, car qui éduquerait-il ? Ilne peut éduquer que s'il y a une seconde chance, donc s'il n'est pas éternel; et un malheur éternel serait disproportionné face à une faute limitée. De toute façon, ce n'est pas mon problème. Je fais le bien parce que je sais que je dois le faire, et que je ne peux pas faire comme si je ne le savais pas. La question de savoir quel sort Dieu réservera à ceux qui ne font pas ainsi et pourquoi, ne meregarde pas.
Les saints
Qu'est-ce que les saints ont de plus que les autres ? Une vertu extraordinaire, par exemple. Pour quoi faire ? Pour faire le bien ? Eventuellement, mais suivant quels critères ? Regardons un passage des évangiles sur ce point: l'histoire de la pauvre veuve, qui n'offre que quelques piécettes, qui valent "beaucoup plus" que les fortunes données par les riches, car c'est"tout ce qu'elle avait pour vivre". C'est bien beau, mais côté utilité des dons, celle des riches pèse beaucoup plus; l'exploit moral accompli par la pauvre veuve ne sert qu'à la sanctifier devant Dieu. Pour quoi faire donc ? Les saints sont pour moi des sortes d'athlètes, qui vont à bout des possibilités de l'homme sur un certain plan; c'est bô pour ceux qui en sont fans mais ces exploits neservent essentiellement qu'à eux-mêmes, et éventuellement à faire rêver le reste de l'humanité en extase devant eux.
Je n'ai pas besoin d'être cette sorte d'athlète, car je n'ai pas que cela à faire dans la vie, non seulement pour moi-même, mais aussi et surtout, précisément j'ai même bien mieux que cela à faire pour le bien d'autrui.
S'il s'agit de faire le bien, plutôt que de se tuer à donner toutce qu'on a pour vivre et ainsi se paralyser et se rendre du coup désormais incapable d'être significativement utile aux autres, il vaut mieux par exemple, si on en a la possibilité, l'investir dans les affaires (honnêtes), faire du profit avec, puis faire don d'une partie des bénéfices qui pourra être supérieure à ce qu'on aurait donné au départ, et vivre confortablement avec le reste. Ou bien...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Philosophie
  • Philosophie Morale
  • philosophie: la morale
  • Philosophie et morale
  • Philosophie Police et Morale
  • texte philosophie morale
  • Philosophie Morale Et Politique
  • Notion de philosophie morale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !