Philosophie

901 mots 4 pages
Théâtre-théorie

L’Illusion comique est une scène très complexe et difficile à mettre en scène, en effet le metteur en scène doit bien définir ses choix et faire comprendre la pièce au spectateur qui ne l’a connaitrait peut-être pas. En effet, il faut savoir si l’on définit les différents niveaux et d’autre part quels seront les rapports kinésiques entre les personnages. Dans nos documents, nous nous concentrerons sur Alcandre et Pridamant à travers différentes mises en scènes. Nous allons tenter d’analyser ces dernières et de définir les partis pris des metteurs en scène.

Alain Bézu a choisi de façon très originale de mettre Alcandre sur scène et de placer Pridamant dans le public ou du moins hors de la scène si l’on en croit l’image. Le metteur en scène a été inventif, l’idée est simple est lumineuse, il a ainsi donné un éclairage particulier aux rôles. Le dépouillement total du plateau donne un sombre écrin aux comédiens, en l’occurrence ici à Alcandre le magicien, ce qui est très intéressant. Ici Alcanadre a bien son rôle de visionnaire dans cette mise en scène. L’éclairage ici est sombre, ce qui donne un ton, une atmosphère particulière à la pièce. Sur le document nous ne pouvons voir que le costume d’Alcandre et ce dernier est vêtu tout de noir ce qui lui donne un air solennel ou du moins quelque peu stricte.
Le parti pris de Bézu pourrait être celui de la privilégié un éclairage particulier de l’œuvre. La mise en scène de Marion Bierry est très intéressante et intrigante en effet, on pourrait ici croire a une image de cinéma. Les acteurs en présence sont la mère, Pridamant et Alcandre on voit bien que l’on se trouve dans la grotte d’Alcandre. C’est une approche assez différente que Marion Berry a de ce personnage, en effet l’image du visionnaire vieillard et quelque peu respecté et ici mise de côté, on le voit assez jeune et plutôt « cool » il a perdu ici tout son air sérieux et

en relation

  • philosophie
    13095 mots | 53 pages
  • La philosophie
    12822 mots | 52 pages
  • La philosophie
    168071 mots | 673 pages
  • La Philosophie
    1085 mots | 5 pages
  • Philosophie
    677 mots | 3 pages
  • Philosophie
    369 mots | 2 pages
  • la philosophie
    568 mots | 3 pages
  • Philosophie
    569 mots | 3 pages
  • Philosophie
    8405 mots | 34 pages
  • Philosophie
    959 mots | 4 pages