Philosophie

460 mots 2 pages
L’amitié pour la sagesse. Nous y voici. La philosophie. Temps à présent de revenir vers le travail d’une année entière. Prendre dix minutes à la fin du cours précédent sur la justice pour demander aux élèves de répondre aux questions suivantes :
Comment définiriez-vous la philosophie ? Qu’avez-vous appris ?
Le cours de philosophie vous a-t-il ouvert les yeux ? Sur quel sujet particulier ?
À votre avis, pourquoi ne vous fait-on étudier la philosophie qu’en terminale ?

I. Qu’est-ce que la philosophie ?

1) Une somme de connaissances (c’est un cours, après tout).
Des noms, des dates, des théories, des mots de plusieurs syllabes. Au début, la philosophie, c’est la science, la recherche du vrai.

2) Des théories contradictoires
C’est loufoque. Les uns disent blanc, les autres disent noir, le tout avec des mots très compliqués, qui semblent dire une chose et veulent en fait en dire une autre (Arendt). Un vaste fatras obscur et compliqué, des constructions intellectuelles fumeuses. Depuis que la science s’est détachée de la philosophie, la philosophie ne sert plus à rien.

3) Le doute irréductible, la production de sens
Réponse de facilité consisterait à dire que les choses utiles sont précisément celles qui ne valent rien. Un marteau, ça ne vaut rien. N’importe quel imbécile est capable de l’utiliser.
Par ailleurs, la science est-elle vraiment seulement « utile » ? Et d’ailleurs, qu’est-ce que ça veut dire, « utile » ?
Pour dire que la science est « utile », n’est-on pas déjà en train de dire qu’elle permet un progrès, une amélioration, un mieux ?
Mais un mieux par rapport à quoi ? La science ne peut pas se justifier elle-même. La science a besoin de justifications morales (c’est l’ambition du Gai Savoir).
Face à ces interrogations, la philosophie cherche des réponses. Mais ces réponses elles-mêmes sont sujettes à caution, à débat, à évaluations. Une quête sans fin ? Ce sont des productions, de la poéisis. Dans quelles circonstances une philosophie

en relation

  • Qu'est-ce que la philosophie ? première approche
    989 mots | 4 pages
  • Dm philo
    427 mots | 2 pages
  • Philo 2
    895 mots | 4 pages
  • Philosophie
    1619 mots | 7 pages
  • Ma philosophie expliquée à ma fille
    948 mots | 4 pages
  • Philosophie
    2664 mots | 11 pages
  • Philosophie
    442 mots | 2 pages
  • Philosophie
    785 mots | 4 pages
  • Philosophie
    559 mots | 3 pages
  • Philosophie
    352 mots | 2 pages
  • Philosophie
    359 mots | 2 pages
  • Philosophie
    509 mots | 3 pages
  • Philosophie
    588 mots | 3 pages
  • Philosophie
    275 mots | 2 pages
  • Philosophie
    642 mots | 3 pages