Philosophie

393 mots 2 pages
Synthèse sur Descartes

René Descartes, né en 1596 et mort en 1650, veut à tout prix fonder une philosophie que personne ne pourrait mettre en doute. Pour lui, un philosophe doit être universelle pour se détourner des objets de pensée et s'orienter plutôt vers l'acte même de douter, de penser les objets, de douter de ceux-ci. Descartes veut une remise en doute du monde extérieur, c'est-à-dire tout ce que l'on peut apercevoir. Il va aussi trouvé l'existence de l'âme avant le corps. Au 17ème siècle, le chemin du progrès est fondé sur l'expérimentation (l'expérience du monde sensible), d'après les philosophes qu'on qualifiait d'empiristes. Descartes se diffère de tous ces philosophes empiristes en ayant une philosophie qui se veut plutôt idéaliste.

La démarche Cartésienne
3 points sur le Chapitre 1:
1. Avant toute réflexion philosophique, les hommes sont naïvement réalistes, c'est-à-dire qu'ils croient tout simplement que les choses existent exactement telles que nous les percevons.
2. Descartes veut s'attaquer à ce réalisme naïf en fondant une ontologie en se demandant ce qui existe vraiment, indubitablement.
3. Parmi toutes ses idées, il en est une singulière, l'idée de perfection qu'il qualifie de transcendante, car elle ne peut provenir de lui-même s'il se réfère à la norme d'une perfection absolue.
3 points sur le Chapitre 2:
1. Pour Descartes, il y a trois sortes d'idées: des idées adventices (basé sur l'expérience), des idées factices (en provenance de l'imagination et des idées adventices) ainsi que des idées innées (provenance de Dieu).
2. Il doute de ses sens qui sont trompeurs et de tous les messages de l'expérience, en affirmant que la seule chose dont il ne peut douter est sa pensée.
3. Il prône que nos connaissances proviennent simplement des idées innées et non de l'expérience, qu'avec ces idées, nous pouvons déduire a priori les principales lois de la nature.
3 points sur les notes de cours:
1. Si on peut douter sur quelque chose, c'est

en relation

  • philosophie
    13095 mots | 53 pages
  • La philosophie
    12822 mots | 52 pages
  • La philosophie
    168071 mots | 673 pages
  • La Philosophie
    1085 mots | 5 pages
  • Philosophie
    677 mots | 3 pages
  • Philosophie
    369 mots | 2 pages
  • la philosophie
    568 mots | 3 pages
  • Philosophie
    569 mots | 3 pages
  • Philosophie
    8405 mots | 34 pages
  • Philosophie
    959 mots | 4 pages