Philosophie

677 mots 3 pages
Sujet : « L’enfer c’est les autres » partagez-vous cette pensée de Jean Paul Sartre ?
I. Rédaction de l’introduction
D’après Jean Jacques Rousseau, l’homme a un sentiment naturel voir inné de sympathie pour autrui. Par contre Sartre quant à lui pense que « L’enfer c’est les autres ». Il insinue ainsi que la présence de l’autre est un obstacle à mon épanouissement. Le problème ainsi posé est celui de l’essence des relations intersubjectives : Si l’intersubjectivité est dominée par le conflit, que dire des manifestations d’amour et d’amitié qu’on observe à travers le monde ? Comment expliquer le vivre ensemble ? La relation à l’autre ne peut-elle pas être pacifique et harmonieuse ?
II. Rédaction de la première partie
Pour Sartre, la présence de l’autre est essentiellement aliénante. En effet, se sentir devant l’autre c’est se sentir devant une personne qui me regarde et justement parce qu’il me regarde autrui me tue ma liberté. A ces yeux, je cesse d’être un sujet pour devenir un objet plus précisément une chose. Le regard d’autrui est d’autant plus gênant qu’il me regarde pour des raisons qui m’échappent. Se sentir regarder c’est se sentir dévoiler, démasquer, c’est se sentir violer dans son intimité dans ma dimension la plus cachée.
L’expérience de la solitude c'est-à-dire l’absence de l’autre apparait comme une expérience heureuse dans la mesure où je me sens libre de faire ce que je veux sans aucune gêne sans aucune inquiétude ; à l’inverse, la présence de l’autre se vit généralement comme une preuve d’aliénation dans la mesure où on se sent juger, surveiller, contrôler par l’autre. Si la présence de l’autre peut être parfois aliénante est-ce à dire qu’il faut réduire la relation intersubjective au conflit, à la domination ?
III. Rédaction de la deuxième partie
Répondre à cette question par l’affirmative c’est oublier que l’autre n’est pas seulement une altérité, c’est aussi mon semblable, mon prochain comme tel il n’est pas seulement cette présence malveillante

en relation

  • philosophie
    13095 mots | 53 pages
  • La philosophie
    12822 mots | 52 pages
  • La philosophie
    168071 mots | 673 pages
  • La Philosophie
    1085 mots | 5 pages
  • Philosophie
    677 mots | 3 pages
  • Philosophie
    369 mots | 2 pages
  • la philosophie
    568 mots | 3 pages
  • Philosophie
    569 mots | 3 pages
  • Philosophie
    8405 mots | 34 pages
  • Philosophie
    959 mots | 4 pages