Plaidoirie

Pages: 7 (1514 mots) Publié le: 17 janvier 2011
PLAIDOIRIE de la défense.
Procès contre Monsieur X

Mesdames, Messieurs,

Je voudrais tout d’abord vous rappeler de l’importance de votre mission. Il s’agit de décider sur la vie d’un homme qui est, je vous le montrerai, INNOCENT. Les murs de cette salle d’audience témoin fictif sont témoins de dizaines d’erreurs terribles qui ont brissél’avenir de personnes innocentes. Il est donc nécessaire de vous répéter, cent et mille fois, que vous devrez émettre votre verdict sans l’ombre d’un doute.

Je serai bref. Je n’ai pas l’intention d’entamer un discours ennuyeux, mais je tiens à vous demander un véritable effort de réflexion et d’analyse des faits que vous seront présentés.
PrétéritionJe sais que vous me direz que vous êtes personnes respectables et intelligentes, et que votre honnêteté ne doit pas se mettre en question. Prolepse Je confie totalement en vous appel au ethos Mais parfois le plus honnête des hommes devient la victime de ses propres préjugés et se montre incapable de raisonner avec de la calme et de l’objectivité nécessaires. Sans vouloir vous vexer ,je vous rappele que l’homme est faible par essence, et vous n’êtes que des hommes enthymème

L’affaire qui nous occupe doit être contemplé à la lumière de tous les procès pour meurtre dont cette cour a connus. Monsieur le juge, je veux citer l’affaire Massachusets vs Lorrimer, dont les circonstances et éléments sont très ressemblants précédent

Tous lesindices nous amènent à considérer Mr. X coupable du meurtre ; la Police a trouvé ses empreintes sur le lieu lors de la perquisition chez la victime, il y a des témoins qui disent l’avoir entendu menacer la victime à plusieurs reprises, ou même l’avoir aperçu sur le lieu du crime ce nuit-là et il est vraie aussi que mon défendu est l’héritier universel de Mr. Y. Mais il se trouve que Mr. X reconnaîttoutes ces circonstances : il est vrai que ses empreintes sont partout dans l’appartement de la victime, évidemment, il habitait là-bas. Et il s’est assis des milliers de fois sur le canapé du salon, et il s’est servi tous les soirs un verre du vin dont la bouteille -pièce de conviction nùmero 1- a été utilisée comme arme du crime . corax

Quant aux témoins à charge, il fauten/y ? faire une analyse détaillée :

-Madame Z est une vieille sourde et demie folle qui passe son temps en espionnant les voisins et inventant mensonges absurdes à leur égard. Disqualification la bassese de l’attaque au ethos de quelqun disqualifie l’auteur usage populaire ad hominem Il est déjà arrivé à mon client d’avoir besoin d’appeler à la Police parce qu’elle hurlait àquatre heures de la matinée. De plus, il faisait nuit noire et il était impossible pour Madame Z voir avec clarté depuis sa fenêtre. Elle ment en disant qu’elle a vu rien que ce soit . Au cas où vous ne vous aviez/auriez ? pas rendu compte, elle porte des verres très epaisses . Et il faut se rappeler que selon le dossier elle avait aussi cru reconnaître l’autre suspect du crime pendant l’enquêtepolicière !  métastase, dévier les soupçons sur une autre personne

-Monsieur T est un pauvre aveugle qui croit avoir trouvé un moyen pour se rendre utile et il est en/donc ? très heureux. Il est le genre d’individu capable de tout pour attirer l’attention sur lui .Desqualification Mais les bagarres qu’il est censé d’avoir écouté ne sont que de blagues avec lesquelles la victimeet mon client s’amusaient souvent .requalification Sa déclaration est fausse et même absurde.

-Monsieur W a confessé sa haine vers mon client à plusieurs reprises, et il est déjà connu de la police pour affaires de drogue. Sa parole n’a pour autant aucun valeur. Il ne faut pas tenir compte de sa déclaration desq

Quant au fait que l’accusé soit l’héritier...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • plaidoirie
  • Plaidoirie
  • Plaidoirie
  • Plaidoirie
  • PLAIDOIRIE
  • Plaidoirie
  • Plaidoirie
  • Plaidoirie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !