Plaidoirie

Pages: 16 (3808 mots) Publié le: 28 février 2011
http://www.asmp.fr - Académie des Sciences morales et politiques.

L’ART DE PLAIDER Texte de Me Jean-Marc Varaut Membre de l’Institut Avocat au Barreau de Paris paru dans Les annonces de la seine du jeudi 11 avril 2002

« Maître Jean-Marc Varaut, vous avez la parole ! ». C’est par cette formule d’usage que le Président d’un Tribunal ou d’une Cour me « donne la parole », à moi qui attend,debout, de « prendre la parole », pour défendre la cause ou la personne que je représente. J’ai devant moi mon dossier, ses cotes dites de plaidoirie qui développent par écrit l’argumentation que je vais exposer oralement et sous lesquelles sont rangées les pièces et la jurisprudence qui sont mes preuves, et que je sortirai bientôt selon l’ordre de ma plaidoirie pour soutenir la narration et ladiscussion de l’affaire.

J’ai le cœur qui bat plus vite que d’ordinaire. Je gonfle ma poitrine du souffle nécessaire pour soutenir les premiers mots de l’exorde. Cet instant doit tout à la fois dissiper le trac toujours présent, plus ou moins intense selon les circonstances de la cause, et capter l’attention bienveillante de l’auditoire obligé. Je garde le silence quelques fractions de seconde,quelques secondes si je le puis, pour que me regardent ceux que je regarde les yeux dans les yeux ; car l’œil aussi écoute. Le silence qui précède la parole fait partie de la parole.

C’est sans doute la pratique de la philosophie qui m’a conduit à porter attention au sens originaire des formules composées de mots conjugués par l’habitude et que l’on n’entend plus. « Avoir la parole » ou « prendre laparole », donation ou prise prodigieuses si l’on y réfléchit, signifient qu’avant la parole, la parole est déjà là. Je suis invité à m’en rendre maître. Mais on dit « être maître de sa parole ». De sa parole ! et non de la parole. Pour qu’elle soit effectivement ma parole, je dois parler, avec les mots communs de la parole déjà là, sans quoi je ne serais pas compris, mais ils doivent venir à mabouche comme s’ils étaient prononcés pour la première fois ; comme si, à la limite, ils n’existaient pas auparavant ; comme si l’orateur les inventait lui même à l’occasion et en même temps en approuvait et en confirmait le sens. Le mot, le mot « propre », est créé chaque fois qu’il est énoncé. C’est le mot seul qui confère l’être à la chose. « Il n’y a pas de chose là ou manque le mot » ditHeidegger. Nommer les choses c’est les appeler à l’être. les appeler à soi et se les approprier.

1

http://www.asmp.fr - Académie des Sciences morales et politiques.

Aussi pour être cet homme de parole il faut dire vrai. Il n’y a pas de dire vrai sans être vrai soi même. On ne peut tout à fait comprendre ce que plaider veut dire sans avoir réfléchi à ce que parler veut dire. La parole n’estdonc pas une simple faculté parmi d’autres. C’est la parole qui rend l’homme capable d’être le vivant qu’il est en tant qu’homme. Diderot dans le « Rêve d’Alembert » évoque au Jardins de Plantes un orangoutang « qui avait l’air de Saint-Jérôme prêchant au désert ». Le Cardinal de Polignac admirant la bête, lui aurait dit : « parle et je te baptise ». Ce propos d’un homme d’Eglise, rapporté par unincrédule, nous dit que de l’homme à l’animal, la distance est infime. Elle n’est que de la parole. Elle est la parole. L’animal en est incapable. La physiologie ne nous fournit aucune explication. Parler ne va pas de soi. A comparer les anatomies du singe supérieur et de l’homme on ne découvre aucun organe qui permette de localiser la parole. Elle est une fonction sans organe. Le chimpanzé émet dessons, l’homme parle. La différence est métaphysique. Elle est de l’homme, elle est l’homme même. Les Grecs n’avaient d’ailleurs qu’un mot pour dire la raison et la parole, logos. Penser, c’est parler tout bas. Parler, c’est penser tout haut. Cette condition ontologique acceptée signifie qu’il y a une présence dans ce que nous disons, ce qu’on nous dit, ce qui se dit. Un sens, sinon même une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Plaidoirie
  • plaidoirie
  • Plaidoirie
  • Plaidoirie
  • Plaidoirie
  • PLAIDOIRIE
  • Plaidoirie
  • Plaidoirie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !