Plan

20843 mots 84 pages
1

ECOLE ET APPARTENANCES ETHNIQUES QUE DIT LA RECHERCHE ?
Françoise Lorcerie, CNRS La recherche française en sciences sociales n’a pris en charge la question de l’ethnicité que dernièrement, moins par méconnaissance des phénomènes ethniques que par évitement [Simon, 1983]. En 1995 encore, un état des lieux de la recherche sociologique en ce domaine recense pour l’essentiel des travaux anglo-saxons [Streiff et Poutignat, 1995]. C’est dans la seconde moitié des années 1990 que le paradigme de l’ethnicité a fait son entrée dans les travaux empiriques français de sciences sociales, entre autres à propos de l’école [Aubert & al., 1997] et, timidement, dans l’action publique. Cette innovation a suscité une politisation de la question de l’ethnicité au nom des équilibres institutionnels et des acquis épistémologiques français [Schnapper, 1998 ; Population, 1998]1. Il n’en reste pas moins que l’ethnicité constitue l’un des grands modes de construction sociale de la différence. Max Weber, un des pères fondateurs des sciences sociales modernes, en avait tracé le programme de recherche dès le début du XXème siècle [Weber, 1995], et toutes les disciplines des sciences sociales ont contribué depuis à la théorisation. Dans ce dossier, la notion d’appartenance ethnique est d’abord présentée succinctement à la lumière des travaux généraux de sciences sociales (1). Nous proposons ensuite un cadre d’analyse pour présenter les travaux empiriques français relatifs à l’ethnicité à l’école (2). Nous terminerons en évoquant les politiques scolaires qui visent à traiter les processus ethniques (3).2 1. UNE NOTION COMPLEXE : L’APPARTENANCE ETHNIQUE 1.1. APERÇU GENERAL La différence entre les sexes et celle entre les classes sociales (la distinction riches/pauvres et ses variantes : bourgeois/prolétaires, ou aujourd’hui exclus/nantis) sont connues en sociologie et reconnues dans l’opinion publique. Elles ont des propriétés sociales communes. (1) Il s’agit de différences qui sont

en relation

  • plan
    1365 mots | 6 pages
  • Plan
    4734 mots | 19 pages
  • Plan
    421 mots | 2 pages
  • Le plan d
    4707 mots | 19 pages
  • La plan
    2522 mots | 11 pages
  • Plan
    7344 mots | 30 pages
  • Plan
    7063 mots | 29 pages
  • Plan
    502 mots | 3 pages
  • Plan
    343 mots | 2 pages
  • PLAN
    535 mots | 3 pages