Planche sur la soeur emmanuelle

Pages: 6 (1414 mots) Publié le: 14 février 2011
Sœur Emmanuelle – Bienfaitrice de l’humanité

Vendredi 5 juin 2009

V∴ M∴ et vous tous mes FF∴ et SS∴ en vos grades et qualités

Il est, je le sais, peu recommandé de commencer sa planche en vous parlant de mon hésitation à choisir, entre deux Bienfaiteurs, celui dont j’allais vous parler.

Pardonnez-moi, mais je vais tout de même le faire, car le parcours qui s’est fait de l’un à l’autrevous éclairera et expliquera bien des choses sur mon propre parcours.

Le premier de mes voyages au grade de Compagnon, fut pour aller au Grand Orient de France, à Paris, écouter une conférence d’un être exceptionnel. Le Père Desbois, homme extraordinaire qui met toute son énergie à réveiller l’histoire pour y inscrire les lignes atrocement enfouies de la « Shoah par balles », titre de sonlivre, en redonnant l’identité et la dignité à ces tristes morts que les nazis leur avaient arrachées. Je buvais ses paroles, admirais son courage. J’avais face à moi, de toute évidence, mon Bienfaiteur.

Mais, malgré toute ma reconnaissance et mon admiration pour cet être rare et remarquable, je n’ai pas pu, finalement, me replonger dans cette partie de l’histoire encore trop douloureuse pour moi.Il a fallu, malheureusement la mort de Sœur Emmanuelle pour que, sans l’ombre d’un doute, ma Bienfaitrice m’apparaisse.

C’était de cette vie dont j’avais envie de vous parler, bien que ce soit par sa mort que cette évidence me fut révélée.

Il y a des êtres qui, même lorsqu’ils sont morts, restent dans la vie, Sœur Emmanuelle est le parfait exemple de ces êtres-là.

J’aurais eu envie devous dire tout ce que j’ai lu d’elle, tant se plonger dans les paroles de ce petit bout de femme m’a apporté de richesse. J’espère seulement vous en transmettre l’essentiel dans le temps qui m’est imparti.

Sœur Emmanuelle, née Madeleine Cinquin en 1908 dans la bourgeoisie bruxelloise, a vécu en 1914, à l’âge de six ans, le pire des drames : son père meurt par noyade, sous ses yeux.

Malgréqu’elle soit devenue orpheline de façon aussi atroce, sa croyance en Dieu ne la quitte pas, bien au contraire. On pourrait même imaginer que chaque fois qu’elle courrait à l’église, c'est-à-dire chaque matin avant d’aller à l’école, c’était son rendez-vous quotidien pour dire bonjour à son père. Le Père qu’elle retrouve avec tant de bonheur, qu’elle prie avec tant de ferveur, n’était-ce pas sa façon àelle de se rapprocher du sien ? D’entrer en communion avec lui ? Elle se sentait si bien quand elle était dans la prière !

« Yalla », disait-elle, c’était sa devise, ce qui voulait dire, en arabe, « En Avant ».

Elle aurait pu, à la suite de la perte de son père, sombrer dans le pessimisme, mais elle a toujours trouvé la force, l’énergie, de combler le vide quand elle le ressentait.

Morteà l’aube de ses cent ans, en 2008, elle a conservé toute sa raison et la vivacité de sa parole jusqu’à son dernier souffle qui fut celui de l’amour envers Dieu, mais surtout pour les hommes pour lesquels elle a montré un dévouement exceptionnel.

« Révoltée de naissance », l’abîme entre riches et pauvres était sa première colère et fut sa plus grande bataille. Alors, en 1971, en guise deretraite, elle s’installe avec les chiffonniers du Caire, dans le bidonville d’Ezbet El Nakhl et y restera 22 ans en vivant comme eux dans le plus grand dénuement. « Mais, disait-elle, je me suis enrichie au contact de la pauvreté car j’ai découvert que celui qui n’a rien, donne tout. Quand on n’a plus que l’essentiel, tout le reste disparaît. ». Elle dit également qu’elle a vécu là les années où elle ale plus rit.

Elle s’est battue pour les plus démunis et leur a rendu leur dignité d’homme et de femme, ce que tout être, quelle que soit sa condition de vie, devrait avoir.

Au-delà de cette dignité, ce fut certainement aussi l’espoir qu’elle leur transmettait.

Elle me donne ce sentiment extraordinaire d’apporter la lumière à ceux qui ont l’impression de vivre dans un long tunnel bien...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Soeur emmanuelle
  • Soeur Emmanuelle
  • soeur emmanuelle exposé
  • Ta soeur
  • Plancher
  • Plancher
  • Moi et ma soeur
  • Ta soeur

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !