Platon

1209 mots 5 pages
Livre X de La République de Platon : 1) Le bannissement de la poésie La poésie imitative doit être rejetée absolument car elle déforme l'esprit de l'auditoire. Il existe de nombreux objets, mais il n'existe qu'une forme par objet. L'objet est imitation de la forme. L'artisan ne produit pas l'être mais quelque chose qui ressemble à l'être. L'objet fabriqué est obscur par rapport à la vérité qui est la forme. Le créateur naturel produit la forme, l'artisan produit un objet en s'inspirant de la forme, le peintre imite l'objet tel qu'il apparaît. La peinture est donc une imitation de l'apparence et non de la vérité. L'art de l'imitation est fort éloigné du vrai, pour cette raison il peut façonner toutes choses, il n'atteint qu'une petite partie qui est elle-même un simulacre. On entend des personnes prétendant que les poètes tragiques connaissent tous les arts, toutes les choses humaines qui se rapportent à la vertu et au vice. Est-ce vrai ? Si quelqu'un pouvait produire l'objet à imiter et le simulacre, il ne consacrerait pas sa vie au simulacre. Or les poètes, Homère en premier lieu, sont incapables de produire l'objet (Homère n'a jamais été législateur ni chef de guerre), ils ne sont donc que des imitateurs qui n'atteignent pas la vérité. Le charme de la poésie résulte d'un ornement de mots, qui vise à imiter l'objet choisi pour sujet. L'imitateur n'a pas la connaissance des choses qu'il imite, il imitera ce qui semble beau au grand nombre. L'imitation n'est qu'une activité puérile dépourvue de sérieux. L'art s'appuie sur la vulnérabilité de notre nature qui nous pousse à nous laisser duper par des illusions d'optiques. C'est le principe de la raison qui réside dans l'âme qui préside au jugement vrai. Ce qui porte le jugement dans l'âme sans se préoccuper de la mesure ne saurait être identique à ce qui se préoccupe de la mesure. Le principe qui se fonde sur la mesure est le meilleur de l'âme. Tout art d'imitation entretient donc une relation avec ce qu'il y a

en relation

  • Platon
    1616 mots | 7 pages
  • platon
    32214 mots | 129 pages
  • Platon
    774 mots | 4 pages
  • platon
    761 mots | 4 pages
  • Platon
    4119 mots | 17 pages
  • Platon
    315 mots | 2 pages
  • Intro auteur des lumière
    885 mots | 4 pages
  • platon
    683 mots | 3 pages
  • platon
    478 mots | 2 pages
  • Tchaikovski
    386 mots | 2 pages
  • Platon
    1183 mots | 5 pages
  • Platon
    1812 mots | 8 pages
  • Platon
    1240 mots | 5 pages
  • platon
    327 mots | 2 pages
  • Platon
    1694 mots | 7 pages