platon

747 mots 3 pages
La disctinction opérée par Platon entre le monde des apparences sensibles et le monde intelligible des Formes fonde la Théorie des Idées qui consitue une donnée cardinale dans la doctrine platonicienne de la connaissance.
Contrairement aux choses sensibles, dont la réalité est changeante, les Formes ou Idées sont l'unique et vraie réalitéles. Elles constituent selon Platon les principes immuables et eternels dont le monde sensible n'est que le reflet, et représentent les seuls veritables objets de la définition et de la connaissance. Le domaine des Idées est celui de l'etre en soi, celui ou existent les source idéales à partir duquel les choses de notre monde prennent sens et raison. C'est le domaine existe l'idée de lit évoqué par le texte.
Chaque chose de notre monde sensible prend modèle sur le lit idéal et intelligible. Ainsi le lit sensible dont nous faisons l'experience ordinaire est le reflet de ldée de lit qui est le Vrai lit intelligible, seule verité dont procède le lit matériel. La Forme idéale du lit est ce par quoi le lit sensible est ce qu'il est. L'Idée de lit autorise le lit, lui insuffle sens et etre.
Cela vient en pleine opposition à la pensée sophiste qui accorde à la Verité un statut relatif, un antagonisme qui révèle bien l'idéalisme de la position adoptée par Platon. Ainsi, le sophiste Protagoras pose un système dans lequel l'homme est à la mesure de toute chose, nulle instance transcendante n'ayant legitimité à définir, à contenir le Vrai en tant qu'absolu. Platon réfutant foncièrement cette pensée, s'attaque à la relativité des connaissances fondées sur la sensation et l'empirisme. La possibilité d'une verité multiple et relative est impensable à ses yeux, la verité de toute chose existe, elle est unique et absolue,elle est celle de l'Idée.
L'idée de lit est parfaite, immuable, étérnelle, tandis que le lit sensible jouit des qualités oposées : il est imparfait, changeant, sousmis au temps et à la dégradation.
Les lits sensibles

en relation

  • Platon
    17325 mots | 70 pages
  • Platon
    17533 mots | 71 pages
  • Platon
    20116 mots | 81 pages
  • Platon
    3150 mots | 13 pages
  • Platon
    951 mots | 4 pages
  • Platon
    1334 mots | 6 pages
  • Platon
    906 mots | 4 pages
  • Platon
    755 mots | 4 pages
  • Platon
    956 mots | 4 pages
  • platon
    369 mots | 2 pages