Pleiade

579 mots 3 pages
La Pléiade

Ce mouvement littéraire est d’abord nommé la « Brigade ». Le souci majeur de la Brigade, élevée sous l'égide de l'helléniste Jean Dorat, est de faire reculer le « Monstre Ignorance » par la diffusion de la culture antique. Le nom de « Pléiade » est emprunté à sept autres poètes d’Alexandrie qui avaient choisi, au iiie siècle, le nom de cette constellation pour se distinguer (voir Pléiade poétique (IIIe siècle av. J.-C.)). À la Renaissance, sept poètes se regroupèrent sous le même nom. Outre Pierre de Ronsard, la Pléiade regroupe alors : Joachim du Bellay, Jacques Peletier du Mans, Rémy Belleau,Antoine de Baïf, Pontus de Tyard et Étienne Jodelle. À la mort de Jacques Peletier du Mans, Jean Dorat le remplacera au sein de la Pléiade. Ce n'est qu'en 1556 que Ronsard choisit le mot « Pléiade » pour désigner ce groupe. Cette appellation sera adoptée par la postérité.
Les idées de la Pléiade sont rassemblées dans un manifeste, Défense et illustration de la langue française, publié en avril 1549 sous la signature de Joachim Du Bellay. Son contenu vise à mener une réflexion sur les moyens d’enrichir la langue française par des emprunts, la fabrication de néologismes, le rappel de mots disparus, etc.
Les membres de la Pléiade entrent dans une logique de rupture avec leurs prédécesseurs, ils rompent avec la poésie médiévale et cherchent à exercer leur art en français (« la poésie doit parler la langue du poète »). Ils constatent cependant que la langue française est pauvre et non adaptée à l’expression poétique et décident de l’enrichir par la création de néologismes issus du latin, du grec et des langues régionales. Ils défendent en même temps l’imitation des auteurs gréco-latins dans le but de s’en inspirer pour pouvoir les dépasser. Ils imposent l’alexandrin, l’ode et le sonnet comme des formes poétiques majeures et abordent les quatre principaux thèmes de la poésie élégiaque : l’amour, la mort, la fuite du temps et la nature. La Pléiade participe au

en relation

  • La pléiade
    4138 mots | 17 pages
  • La pléiade
    544 mots | 3 pages
  • La Pléiade
    468 mots | 2 pages
  • Pleiade
    832 mots | 4 pages
  • La pléiade
    3237 mots | 13 pages
  • La pleiade
    1309 mots | 6 pages
  • La pleiade
    619 mots | 3 pages
  • la pleiade
    592 mots | 3 pages
  • Pléiade
    2955 mots | 12 pages
  • La pléiade
    617 mots | 3 pages