Plume

582 mots 3 pages
Le TPE est une expérience enrichissante, même s'il s'avère un travail long et compliqué. Je n'avais pas vraiment d'idée précise sur le TPE, je savais que pour bien le réussir, il faudrait que notre groupe soit déterminé et constant dans le travail et qu'il règne une bonne entente. Le TPE a commencé dès le premier vendredi de l'année et je connaissais seulement Marion avec qui je m'entendais très bien. Il était évident que nous travaillerions ensemble sur le TPE ; il nous restait à trouver deux autres personnes comme on nous l'avait conseillé. C'est alors que Milena nous demanda si Chloé et elle pouvaient se joindre à nous. Voilà, notre groupe était formé, il restait à trouver un sujet.

Au premier rendez-vous TPE en classe entière, nos professeurs de SES et d'histoire-géographie nous ont expliqué les principes du TPE. Il nous était laissé une très grande liberté pour choisir le sujet, la façon de le rédiger et de le présenter à l'oral. Pourtant, nous avons mis presqu'un mois avant de choisir notre sujet définitif. En effet, il n'était pas évident de choisir le bon sujet sur lequel nous allions travailler la moitié de l'année. Il fallait trouver le sujet qui nous intéresserait et qui ne nous lasserait pas. Je ne me souviens plus précisément comment nous avons trouvé mais à force de recherches et d'essais, notre sujet s'est révélé : ce serait l'homogamie.

Les premiers jours, nous allions à la bibliothèque Marion et moi pour faire nos recherches. Nous prenions un peu tout et n'importe quoi et avions parfois l'impression de faire des recherches inutiles. Ce n'était pas forcément un problème nous disaient nos professeurs. Il est vrai que cette démarche qui dura jusqu'à après les vacances de Toussaint nous fut par la suite très utile. Toutes les recherches que nous avions faites nous permirent, une fois le plan élaboré, de remplir chacune de nos parties. Quand notre plan fut au point, notre travail nous parut plus facile et prit plus de sens.

C'est aussi à

en relation

  • Plume
    504 mots | 3 pages
  • Ma plume
    428 mots | 2 pages
  • Plume
    1079 mots | 5 pages
  • La plume
    460 mots | 2 pages
  • Plume latraverse
    746 mots | 3 pages
  • nom de plume
    3250 mots | 13 pages
  • La plume de myo
    736 mots | 3 pages
  • La plume et le sang
    267 mots | 2 pages
  • nom de plume
    354 mots | 2 pages
  • Cirque plume
    2045 mots | 9 pages