Poème temps

2762 mots 12 pages
« La force du temps et de l'amour »
Le temps, maître de tout, ternit ce paysage,
Que Flore embellissait des marques de ses pas ;
Et montrant des défauts, où l'on vit des appas,
Il fait un triste lieu de ce plaisant bocage.

Il réduit une ville en un désert sauvage,
Il met comme il lui plaît les empires à bas ;
Il change les esprits ainsi que les États,
Et fait un furieux du peuple le plus sage.

Il étouffe la gloire, il éteint le renom,
Il plonge dans l'oubli le plus illustre nom,
Il comble de malheurs la plus heureuse vie ;

Il détruit la nature, il éclipse le jour ;
Bref, il peut effacer les beautés de Silvie,
Mais il ne peut jamais effacer mon amour

Guillaume COLLETET (1598-1659)

« L'usage du temps »

L'homme n'a rien du temps que l'instant qu'il possède,
Quand le temps est perdu, sa perte est sans remède :
Après tant d'embarras, tant de peine et de bruit,
On se trouve à la fin et sans temps et sans fruit.
Chacun se donne en proie au siècle qui l'entraîne,
Au plaisir qui l'amuse, au dessein qui le gêne,
Et comme s'il régnait une fatale loi,
Chacun fait ce qu'il peut pour n'être point à soi.
Homme trop partagé, possède-toi toi-même,
Fais servir tout le temps à ton bonheur suprême :
Chaque instant recueilli te vaut l'éternité.
Ne perds point tant de biens après la vanité.
N'attends pas à demain ; prends pour toi la journée :
Celle que l'on possède est la plus fortunée.
Le présent te regarde, et non pas l'avenir
Ne laisse point couler ce que tu peux tenir.
L'avare ne dit point : à demain la fortune ;
Il prend pour amasser la rencontre opportune.
Il abandonne au temps son esprit et son corps.
Le temps est son grand bien, le fond de ses trésors.
De notre illusion l'oubli du temps dérive.
De nos sens enchantés la fausse perspective
Nous montre de bien loin la mort et le tombeau ;
Et l'homme après un siècle à mourir est nouveau.
Ainsi perdant les jours, et comptant par années,
Cent ans dans son erreur ne sont que cent

en relation

  • Anthologie de poème la fuite du temps
    3477 mots | 14 pages
  • Poème :Je n'est ni l'envie ni le temps
    459 mots | 2 pages
  • Poeme "le temps a laissé son manteau" de charles d'orléans
    779 mots | 4 pages
  • Thématique de la fuite du temps dans le registres de poème Alcools d'Apollinaire
    920 mots | 4 pages
  • Démontrer que le poème le lac, de lamartine, est une méditation sur la puissance destructrice du temps
    326 mots | 2 pages
  • Le pont mirabeau - appolinaire. qu’est-ce qui rend originale l’évocation de la fuite du temps dans ce poème ?
    1170 mots | 5 pages
  • Le lyrisme de ce poème d’apollinaire parvient t’il à exprimer sa vision personnelle de l’amour à travers les images de la fuite du temps qui passe ?
    650 mots | 3 pages
  • je sais pas
    812 mots | 4 pages
  • Dissertation Eluard
    1675 mots | 7 pages
  • L'inconnue de Claude Roy
    3212 mots | 13 pages