Poésie art pour art

948 mots 4 pages
Parnasse (littérature)
Le Parnasse est un mouvement poétique apparu en France dans la seconde moitié du XIXe siècle qui avait pour but de valoriser l’art poétique par la retenue, l'impersonnalité et le rejet de l'engagement social et politique de l'artiste. Le Parnasse apparaît en réaction aux excès lyriques et sentimentaux du romantisme imités de la poésie de Lamartine et de Musset (voire aussi les romanciers et dramaturges tels que Nerval et Hugo), qui mettent en avant les épanchements sentimentaux aux dépens de la perfection formelle du poème[1]
Pour les Parnassiens l'art n'a pas à être utile ou vertueux et son seul but est la beauté. C'est la théorie de « l'art pour l'art » de Théophile Gautier. Ce mouvement réhabilite aussi le travail acharné et minutieux de l'artiste et il utilise souvent la métaphore de la sculpture pour indiquer la résistance de la « matière poétique ».
Le nom apparaît en 1866 quand l'éditeur Alphonse Lemerre publie le recueil poétique le Parnasse contemporain.
Histoire du mouvement
Le mouvement parnassien a vu ses débuts en 1866, lors de la parution de 18 brochures, le Parnasse contemporain, œuvre d’une quarantaine de poètes de l’époque, par l’éditeur Alphonse Lemerre. Leur réunion forma une anthologie poétique du même nom, qui, au cours de la décennie qui suivit, fut suivie par deux autres recueils, du même nom aussi, parus en 1871 et en 1876. Beaucoup de poètes de l'époque ont été publiés dans ces recueils ; d’autres ont accompagné le mouvement durant un certain temps, même si par la suite ceux-ci s’en sont détachés. Parmi eux, on peut noter Rimbaud, Verlaine, Mallarmé ou encore Baudelaire. La dernière édition de 1876 marqua la fin du mouvement à proprement parler ; toutefois l’esprit parnassien persista dans la mesure où certains poètes ont continué à suivre les préceptes du mouvement. Bien que le Parnasse ait vu ses débuts en 1866, certains auteurs, dans les trente ans qui précédèrent, adoptèrent des traits et des caractéristiques

en relation

  • Art et poésie
    307 mots | 2 pages
  • Art de la poésie
    344 mots | 2 pages
  • La poésie est-elle un art de combat ?
    1292 mots | 6 pages
  • La poésie est-elle un art de la représentation ?
    546 mots | 3 pages
  • Poésie et art poétique
    1697 mots | 7 pages
  • Poèsie, art de la métamorphose
    393 mots | 2 pages
  • la poésie est un évènement du langage et un art de la signification 2
    2082 mots | 9 pages
  • En quoi la poésie est-elle liée à la musique? art poétique
    1074 mots | 5 pages
  • "La poésie est une entreprise de désaliénation , un art du langage, un art de vie, un instrument moral".commentez et discutez l'affirmation d'éluard
    898 mots | 4 pages
  • carote
    1547 mots | 7 pages