Poésie courtoise

Pages: 10 (2394 mots) Publié le: 3 mai 2010
Moyen âge
La poésie courtoise est un des premiers genres de poésie apparu au moyen âge on y retrouve généralement un amant essayant de conquérir le cœur d une femme
Il y a également deux autres genres : la chanson de geste ou l’on relate souvent les exploits de héros puis pour finir le roman de chevalerie parle des exploits de chevaliers voulant conquérir une dame
Francois villon :
Françoisde Montcorbier dit Villon est né en 1431 à Paris, disparu en 1463 est un poète français de la fin du Moyen Âge. Il est probablement l'auteur français le plus connu de cette période.
Le déroulement de sa vie est très obscur et on connait que peu d œuvre qui lui soient réellement attribué mais son poème le plus connu est la ballade des pendus
Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez lescoeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis.
Vous nous voyez ci attachés, cinq, six :
Quant à la chair, que trop avons nourrie,
Elle est piéça dévorée et pourrie,
Et nous, les os, devenons cendre et poudre.
De notre mal personne ne s'en rie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Se frères vous clamons, pas n'en devezAvoir dédain, quoique fûmes occis
Par justice. Toutefois, vous savez
Que tous hommes n'ont pas bon sens rassis.
Excusez-nous, puisque sommes transis,
Envers le fils de la Vierge Marie,
Que sa grâce ne soit pour nous tarie,
Nous préservant de l'infernale foudre.
Nous sommes morts, âme ne nous harie,
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

La pluie nous a débués et lavés,
Et lesoleil desséchés et noircis.
Pies, corbeaux nous ont les yeux cavés,
Et arraché la barbe et les sourcils.
Jamais nul temps nous ne sommes assis
Puis çà, puis là, comme le vent varie,
A son plaisir sans cesser nous charrie,
Plus becquetés d'oiseaux que dés à coudre.
Ne soyez donc de notre confrérie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Prince Jésus, qui sur tous a maistrie,Garde qu'Enfer n'ait de nous seigneurie :
A lui n'ayons que faire ne que soudre.
Hommes, ici n'a point de moquerie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

XVI la pleiade
La pléiade : la Pléiade est un mouvement qui vise a l’enrichissement de la langue française par des emprunts au latin et au grec pour pouvoir exprimer plus d idée en poésie ce groupe reunit Pierre de Ronsard,Joachim du Bellay, Jacques Pelletier du Mans, Rémy Belleau, Antoine de Baïf, Pontus de Tyard et Étienne Jodelle. À la mort de Jacques Pelletier du Mans, Jean Dorat prendra sa place au sein de la Pléiade qui se nommera ainsi a partir de 1556
Pierre de ronsard :
Pierre de Ronsard est né en septembre 1524 et est mort le 28 décembre , est un des poètes français les plus importants du XVIe siècle.il estl initiateur de la pléiade Un des poémes les plus connu de pierre de ronsard est Mignonne, allons voir si la rose

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.

Las ! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautezlaissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté.
Joachim du Bellay
Joachim du Bellay est né vers 1522 à Liré en Anjou, et est mort en1560, à Paris.il fut l un des principaux fondateur de la pléiade. Un des plus célèbres poèmes de Joachim du Bellay Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage qui fut repris et modifié par Georges Brassens

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La littérature courtoise
  • Littérature courtoise
  • La littérature courtoise
  • La littérature courtoise et la féodalité
  • La place des femmes dans la littérature courtoise
  • Approche de la littérature courtoise (synthèse)
  • Poésie
  • Poésie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !