poésie lyrique

Pages: 5 (1157 mots) Publié le: 16 février 2014
L’expression du moi en poésie : poésie lyrique et engagée
Les figures de style (révisions) (Sc.3, 1h)

Supports : Les poèmes vus dans les deux séances précédentes.

Travail préparatoire :
-Relevez les figures de style dans les six poèmes étudiés.

1. Correction du repérage
Texte 1
Moins je la vois, certes plus je la hais : >>> antithèse
Plus je la hais, et moins elle me fâche.
Plusje l'estime, et moins compte j'en fais :
Plus je la fuis, plus veux qu'elle me sache. >>> anaphore

En un moment deux divers traits me lâche
Amour et haine, ennui avec plaisir.

Forte est l'amour, qui lors me vient saisir, >>> personnification
Quand haine vient et vengeance me crie :
Ainsi me fait haïr mon vain désir
Celle pour qui mon cœur toujours me prie

Maurice Scève, Délie, objetde plus haute vertu
1544.

Texte 2
Je n'ai plus que les os, un squelette je semble, >>> métaphore
Décharné, dénervé, démusclé, dépoulpé, >>> accumulation et hyperbole
Que le trait de la mort sans pardon a frappé ; >>> personnification
Je n'ose voir mes bras que de peur je ne tremble.

Apollon et son fils, deux grands maîtres ensemble,
Ne me sauraient guérir, leur métier m'a trompé.Adieu, plaisant soleil, mon œil est étoupé, >>> personnification
Mon corps s'en va descendre où tout se désassemble.

Quel ami me voyant en ce point dépouillé
Ne remporte au logis un œil triste et mouillé,
Me consolant au lit et me baisant la face,

En essuyant mes yeux par la mort endormis ?
Adieu, chers compagnons, adieu, mes chers amis,
Je m'en vais le premier vous préparer laplace.

P. RONSARD, Derniers Vers, 1586.

Texte 3
Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant >>> assonance
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.
Car elle me comprend, et mon cœur transparent
Pour elle seule, hélas! cesse d'être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs demon front blême, >>> allitération en [m]
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant. >>> allitération en [l]
Est-elle brune, blonde ou rousse? Je l'ignore.
Son nom? Je me souviens qu'il est doux et sonore,
Comme ceux des aimés que la vie exila. >>> comparaison
Son regard est pareil au regard des statues, >>> comparaison
Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a >>>accumulation
L'inflexion des voix chères qui se sont tues.
Paul Verlaine, Poèmes saturniens, 1866.

***

Texte 1
Oh ! je fus comme fou dans le premier moment, >>> comparaison
Hélas ! et je pleurai trois jours amèrement.
Vous tous à qui Dieu prit votre chère espérance,
Pères, mères, dont l'âme a souffert ma souffrance, >>> pléonasme
Tout ce que j'éprouvais, l'avez-vous éprouvé ?
Je voulais mebriser le front sur le pavé ; >>> hyperbole
Puis je me révoltais, et, par moments, terrible,
Je fixais mes regards sur cette chose horrible,
Et je n'y croyais pas, et je m'écriais : Non ! --
Est-ce que Dieu permet de ces malheurs sans nom
Qui font que dans le cœur le désespoir se lève ? --
Il me semblait que tout n'était qu'un affreux rêve,
Qu'elle ne pouvait pas m'avoir ainsiquitté,
Que je l'entendais rire en la chambre à côté,
Que c'était impossible enfin qu'elle fût morte,
Et que j'allais la voir entrer par cette porte ! >>> anaphore « que »

Oh ! que de fois j'ai dit : Silence ! elle a parlé !
Tenez ! voici le bruit de sa main sur la clé !
Attendez! elle vient ! laissez-moi, que j'écoute !
Car elle est quelque part dans la maison sans doute !
Jersey,Marine-Terrace, 4 septembre 1852

Victor Hugo, Les Contemplations, Livre IV, poème IV, 1856

Texte 2
Je vis, je meurs : je me brûle et me noie, >>> antithèse
J’ai chaud extrême en endurant froidure ;
La vie m’est et trop molle et trop dure, >> parallélisme
J’ai grands ennuis entremêlés de joie.
Tout en un coup je ris et je larmoie,
Et en plaisir maint grief tourment j’endure,
Mon bien s’en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La poésie lyrique
  • La poésie lyrique
  • Poesie lyrique
  • La poésie lyrique
  • La poésie lyrique
  • Poésie lyrique
  • Poesie lyrique
  • La poésie lyrique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !