Poésie utilité

523 mots 3 pages
« En général dès qu'une chose devient utile, elle cesse d'être belle. », cette célèbre citation de Théophile Gautier, nous amène à penser sur ce qui est réellement nécessaire. Quand tout ce qui est attrait à la beauté devient alors inutile. Cette affirmation traduit la définition de ce qui est essentiel, de ce qui est beau. Mais alors où est l’intérêt dans tous nos faits et gestes, si nous partons de ce point, la réelle utilité pour l’homme s’arrête à boire et à manger. C’est en quoi on se doit de trouver bénéfice dans chaque mouvement de l’homme, chaque pensée, c’est ce qu’on retrouve chez les artistes. Bien souvent incompris, on retrouve plus particulièrement les poètes. La poésie qu’on qualifie souvent de propre à chacun, une vision du monde parmi tant d’autres. Mais si nous surpassions cela, lisions entre les lignes, et découvrions ce que la poésie nous cache ? De poésie engagée au lyrisme, tout style est permis pour se soustraire du monde ? Et si la poésie aurait une utilité particulière ?
C’est ce que nous allons tenter de dégager, en montrant premièrement la place imposante de l’écriture notamment de la poésie lors de faits historiques importants, lors de dénonciations. Nous nous efforcerons ensuite de prouver qu’elle peut également être écrite que pour être vue, ce qu’on nomme art pour art, pour enfin se plonger dans nos sens à travers la poésie.

1- La poésie, un atout de dénonciations, d’engagements, et de souvenirs aussi bien heureux que malheureux. 2- Mais c’est également un art, fait pour être vu et uniquement convoité par la beauté 3- Elle nous amène à redécouvrir nos sens, notre vision du monde bien souvent erronée.

La poésie est souvent proie de critiques car très peu de personnes peuvent y accéder, ce qui en fait son charme. Chacun à son propre sens de l’utilité mais si nous cherchons on peu plus loin que le bout de notre nez, nous nous apercevrons alors, que si nous qualifions tout ce qui n’est pas à notre portée de puéril, nous

en relation

  • Utilité de la poésie
    677 mots | 3 pages
  • utilité de la poésie
    1226 mots | 5 pages
  • guomok
    4280 mots | 18 pages
  • Le poete
    3910 mots | 16 pages
  • Dissertation en ligne
    1900 mots | 8 pages
  • La morale peut-elle être source d’inspiration poétique ?
    614 mots | 3 pages
  • rédaction : débat de deux critiques littéraires
    973 mots | 4 pages
  • Mallarmé
    1026 mots | 5 pages
  • Exemple de dissertation
    931 mots | 4 pages
  • Pensez-vous que la poésie ne serve à rien ?
    1741 mots | 7 pages