Poésie

Pages: 2 (290 mots) Publié le: 11 février 2010
Le ligrerat

Comme tous les mardis, madame Fernandez venait faire le ménage dans le laboratoire de monsieur Waterlo. Bien qu’un peu maladroite, elle était la reine laserpillière. Par inadvertance, elle fracassa les quelques tubes à essais remplis de substances atroces (concentrer de lion et de grenouille). Inquiétée, la femme de ménagen’eut pas le temps de réparer sa bêtise et, les substances s’écoulèrent dans l’évier.

Quelques semaines plus tard, les rats qui hantaient les égouts changèrent de comportementà cause des différentes substances que madame Fernandes avait heurté. En effet, grâce au concentrer d’animaux, ils se mirent à se déplacer comme les grenouilles et poussèrentdes rugissements de lion. Les rats ne pouvaient muter entre eux, mais si un animal les dévorait, alors ce dernier se Transformerait en un monstre immonde. C’est ce quiarriva dans la ville de Ratapica. Un chien avait dévoré un rat contaminé, après l’avoir digéré, l’animal se transforma en une bête gigantesque. Il possédait, une tête de lion,un corps de grenouille et des pattes de rats. Une crinière verte, des crocs laissant apparaître une longue langue.

Le chien ne compris pas se qui lui arrivait puiscontinua à chasser ses pauvres rats. Il mangea, mangea puis grandit, grandit. Ce n’était plus un labrador à l’air sympathique mais une créature dévorant tout sur son passage(mieux valait l’éviter !!!!)
Malgré sa grande taille et sa grosseur, il sautait avec légèreté et finit par arriver devant un étang. Son flaire très développé le conduisit versune odeur familière. Tout un groupe de grenouille pondaient leurs œufs. Il se joignit à elles et fit de même. Une nouvelle espèce animale était née, celle du ligrerat.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Poésie
  • Poésie
  • La poesie
  • Poésie
  • Poésie
  • Poésie
  • poésie
  • Poesies

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !