Poemes

Pages: 9 (2216 mots) Publié le: 10 octobre 2013
Anthologie sur la poésie du XIX et XX siècles: La nature.

Anthologie sur la poésie du XIX et XX siècles: La nature.

Bernardo Cifuentes
Damian Castro
2°F

Bernardo Cifuentes
Damian Castro
2°F


Le romantisme : Victor Hugo (1802-1885)
http://www.lettres-et-arts.net/arts/136-poesie_romantique
Les contemplations: Aux arbres
Arbres de la forêt, vous connaissez mon âme !
Augré des envieux la foule loue et blâme ;
Vous me connaissez, vous ! – vous m’avez vu souvent,
Seul dans vos profondeurs, regardant et rêvant.
Vous le savez, la pierre où court un scarabée,
Une humble goutte d’eau de fleur en fleur tombée,
Un nuage, un oiseau, m’occupent tout un jour.
La contemplation m’emplit le cœur d’amour.
Vous m’avez vu cent fois, dans la vallée obscure,
Avec ces motsque dit l’esprit à la nature,
Questionner tout bas vos rameaux palpitants,
Et du même regard poursuivre en même temps,
Pensif, le front baissé, l’œil dans l’herbe profonde,
L’étude d’un atome et l’étude du monde.
Attentif à vos bruits qui parlent tous un peu,
Arbres, vous m’avez vu fuir l’homme et chercher Dieu !
Feuilles qui tressaillez à la pointe des branches,
Nids dont le vent au loinsème les plumes blanches,
Clairières, vallons verts, déserts sombres et doux,
Vous savez que je suis calme et pur comme vous.
Comme au ciel vos parfums, mon culte à Dieu s’élance,
Et je suis plein d’oubli comme vous de silence !
La haine sur mon nom répand en vain son fiel ;
Toujours, – je vous atteste, ô bois aimés du ciel ! –
J’ai chassé loin de moi toute pensée amère,
Et mon cœur estencor tel que le fit ma mère !
Arbres de ces grands bois qui frissonnent toujours,
Je vous aime, et vous, lierre au seuil des antres sourds,
Ravins où l’on entend filtrer les sources vives,
Buissons que les oiseaux pillent, joyeux convives !
Quand je suis parmi vous, arbres de ces grands bois,
Dans tout ce qui m’entoure et me cache à la fois,
Dans votre solitude où je rentre en moi-même,
Jesens quelqu’un de grand qui m’écoute et qui m’aime !

Aussi, taillis sacrés où Dieu même apparaît,
Arbres religieux, chênes, mousses, forêt,
Forêt ! C’est dans votre ombre et dans votre mystère,
C’est sous votre branchage auguste et solitaire,
Que je veux abriter mon sépulcre ignoré,
Et que je veux dormir quand je m’endormirai.

Juin 1843.

On a choisi se poème par l’élaboration desrimes, avec les rimes du type suivie qui donne une progression plus ritmique et plus vive au poème, une bonne représentation de la nature, qui donne des images très belles et intéressantes qui font penser au merveilleux de la nature en le lisant et une adoration de la nature comme un dieu, un thème très recourant chez les romantiques. Aussi on peut voir la représentation de la connexion spirituelledes êtres vivants avec la nature, son dieu. Finalement nous pouvons constater l’amour très profond avec la nature de part d’Hugo. Hugo c’est un de mes poètes favoris (Bernardo) alors nous avons cherché de son œuvre.

Romantisme : Alfred de Musset (1810-1857)
Recueil : Poésies nouvelles : A une fleur http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/alfred_de_musset/a_une_fleur.html
Que meveux-tu, chère fleurette,
Aimable et charmant souvenir ?
Demi-morte et demi-coquette,
Jusqu'à moi qui te fait venir ?

Sous ce cachet enveloppée,
Tu viens de faire un long chemin.
Qu'as-tu vu ? que t'a dit la main
Qui sur le buisson t'a coupée ?

N'es-tu qu'une herbe desséchée
Qui vient achever de mourir ?
Ou ton sein, prêt à refleurir,
Renferme-t-il une pensée ?

Ta fleur, hélas ! ala blancheur
De la désolante innocence ;
Mais de la craintive espérance
Ta feuille porte la couleur.

As-tu pour moi quelque message ?
Tu peux parler, je suis discret.
Ta verdure est-elle un secret ?
Ton parfum est-il un langage ?

S'il en est ainsi, parle bas,
Mystérieuse messagère ;
S'il n'en est rien, ne réponds pas ;
Dors sur mon coeur, fraîche et légère.

Je connais trop bien...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Poémes
  • Poèmes
  • Poèmes
  • Poemes
  • Poèmes
  • poemes
  • POEMES
  • Poèmes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !