Poesie - je

Pages: 13 (3157 mots) Publié le: 14 mars 2011
– Perché sur la déchéance de mère Nature, où la vie n'atteindra jamais son apogée, je règne. Une œuvre de mon cru : tronc creux, branches tombantes... habitacle des vermines... mes sujets adorés... perçant du regard, ailes déployées, je suis maître.

« 25 juin,
Élyse travaille le jardin. Elle coiffe et baigne les fleurs. Pendant qu’elle leur chante des ballades, je prends une pause pourécrire ma joie, ma raison de vivre. J'ai l'intention de lui demander sa main... ce soir. J'espère de tout mon cœur qu'elle consentira. »

Croaaa... croaaa... Croaaa

– Du haut des cimes, j'observe. Du haut des cieux, je vous surveille. Pas un seul homme. Pas un seul ne peut m'échappe! Je suis leur destin! Je suis l'écrivain de leur vie! Parfois vous pouvez croire en la liberté. Parfois vous pouvoircroire au bonheur. Mais je suis là pour vous écraser pour vous soumettre à la réalité. Je SUIS l'entité de vos états d'âmes. J'observe vos moindres gestes...

« 17 juillet,
Élyse vient d'ACCEPTER!! Je suis en apesanteur, l'amour me porte sur les vents du bonheur; sur la lymphe du temps, je m'abandonne; sur les courants de l'extase, je crois rêver! »

Croaaa... croaaa... Croaaa

– Un futuraux odeurs incertaines, aux tracés enchevêtrés par ma présence; le misanthrope dirige l'orchestre, une sonorité funèbre resplendit sur le chemin de terre parsemé de callas et de lys parfumé aux roses et aux tulipes. Les philanthropes font un pas de plus vers leurs desseins.

« 25 juillet,
Aujourd'hui, c'est le jour! Le jour où “oui” retentira en unisson. D'un accord le plus simple, nous nousoffrirons l'un à l'autre. Pour l'éternité d'un temps qui nous reste, telles les trompettes qui firent tomber les murs de Jéricho, nous triompherons des épreuves imposées par les dieux. Nous jouerons sur la scène de l'humilité pour chanter gloire à la vie. »

– L'aube, période incandescente aux couleurs de l’espoir; aux odeurs de demain, s'introduit peu à peu dans les ténèbres brunes. Réchauffantl’ardoise des toits, elle caresse les bourgeons endormis par la fraîcheur des cieux étoilés, empruntant le chemin pour atteindre les vitraux de l'atelier. Un atelier de bois rond, grisonnant dans l'aurore d'un nouveau jour, au fond d'une terre d'Abitibi. Une charpente grise parsemée de simplicité, une œuvre d'humilité, nettement ciselée par la main d'un maître...

« 26 juillet,
Le soleil n'estpas tout à fait sorti de son lit que j'aperçois encore les ténèbres parmi le treillis coloré de l'aurore. Ma femme... est toujours dans les bras de Morphée... elle est si belle! »

– Enrôlé dans les vignes épineuses de l'amour, son obsession est palpable, il est déroutant au plus haut point. J'en ai le cœur haut. Un château de cartes : il construit en oubliant les fortifications de pierre. Unsimple souffle, un minuscule choc pour que tout s'écroule.

« 1 aout,
Élyse n'arrête pas de se réveiller la nuit, en sueurs et en cris, comme si les démons étaient au seuil de la porte. Cela fait quelques jours qu'elle croit que nous sommes épiés. J'ai vraiment tout essayé pour la rassurer, mais rien à faire... « L'ombre plane sur nous!!! » répète-t-elle sans cesse.»

–Déployées dans les cieux, je plane sur le monde. Un monde aux vastes étendues, d'une fluidité abstraite aux couleurs vives, aux sonorités exaltantes, aux odeurs mémorielles. Au service des entités, je sonde, je mire et j'exécute.

« 13 aout,
Élyse ne se sent pas bien aujourd'hui, elle souffre d'étourdissement et est proie à de grandes sueurs. Cela m'inquiète un peu, la maladie est présente depuisplusieurs jours. Élyse croit que ce n'est qu'une question de temps... Même l’herboriste ne peut rien y faire, comme il le dit si bien : - C’est l’œuvre du surnaturel. Rien à faire, elle est condamnée. »

Croaaa... croaaa... Croaaa

– La chute est prévisible... Il chancelle à la manière des bougies. Par mon souffle, il finira par s'éteindre. Au-delà des horizons, la vue je vous octroie, au-delà...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Poésie
  • Poésie
  • La poesie
  • Poésie
  • Poésie
  • Poésie
  • poésie
  • Poesies

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !