Poesie moderne, poesie de laideur

777 mots 4 pages
Dissertation

__________________________________________________________________

Friedrich est un romantique et critique du XXe siècle, c’est un littéraire allemand et l’auteur de plusieurs essais critique tel que Montaigne et le texte que nous allons étudier Structure de la poésie moderne, celui-ci publié en 1956. Dans son essai Hugo Friedrich rappel que Baudelaire a « souhaité la laideur comme l’équivalent d’un nouveau secret qu’il suffit de pénétrer » et grâce auquel « le poète éveille des charmes nouveaux ». L’auteur va utiliser ce qu’on appel la poésie moderne, un changement qui commence au cœur du romantisme Français. Et comme chez Baudelaire dans ce genre de poésie il faut extraire la beauté du mal. Cet essai est une critique des poésies Baudelairiennes. Nous pouvons donc nous demander ce que Friedrich trouve de beau dans le laid ? Et donc pourquoi la poésie moderne serait-elle une poésie de laideur ? Tout d’abord nous verrons en quoi la poésie moderne est une poésie de laideur et enfin nous analyserons si elle est si laide que cela.

La poésie moderne est un changement qui commence au cœur du romantisme français, elle rompt avec une certaine normalité. La poésie moderne contourne ce qu’on pourrait qualifié de banal et de traditionnel.
La poésie moderne met en valeur une poésie nouvelle qui « tire » du laid pour en apercevoir une image positive, c’est une façon de permettre a l’imagination d’idéaliser. Elle est sortie des voies courantes de la poésie et nous empêche d’être sensible aux pensées négatives du poéte mais de tous simplement les interpréter d’une manière différente. Comme le reconnait Hugo Friedrich dans cet essai « l’anormalité se proclame désormais le propos même de la poésie moderne. Elle est en même temps l’un de ses fondements : irritation contre le banal et le traditionnel qu’impliquait selon Baudelaire le style poétique qui le précédait ». La poésie est d’elle-même l’art de savoir parler et de rendre les choses belles, leurs

en relation