Polémique keynes et classiques

757 mots 4 pages
POLÉMIQUE ENTRE KEYNES ET LES CLASSIQUES
La théorie de l'emploi de Keynes est construite sur la base d'une critique de la théorie classique. Dans cette critique, Keynes argue que les épargnants et les investisseurs ont des stratégies incompatibles qui ne peuvent pas assurer un équilibre sur le marché monétaire, que les prix et les salaires tendent à être rigides d'où l'impossibilité d'un équilibre sur les marchés des produits et du travail, et que des périodes de chômage grave se sont produites (ce que la théorie classique dénigre).
La théorie de Keynes a été développée à la suite de la grande dépression. On pouvait difficilement affirmer que seul le chômage volontaire ne peut exister alors que des millions de travailleurs étaient sans emploi. •

John Maynard Keynes (1883-1946)
Le contexte est celui d’une remise en question des conclusions néoclassiques à la suite des désordres économiques et des sévères dépressions des années 1890 et 1930.
Keynes présente une nouvelle conception de l’économie dans le but d’aider les gouvernements à prendre des mesures monétaires et fiscales qui permettent de mieux maîtriser les cycles économiques et d’en réduire les effets destructeurs.
Keynes ne rejette pas l’économie de marché. Il s’oppose aux économistes néoclassiques en particulier sur le fait que pour lui l’économie de marché laissée à elle-même ne permet pas d’assurer automatiquement le plein emploi.
En effet, la demande effective adressée aux entreprises peut être insuffisante pour assurer la pleine utilisation de tous les facteurs de production : il y a contrainte de débouchés pour les entreprises. La production s’ajustant à la demande, il y a bien équilibre, mais de sous-emploi.
Keynes préconise donc une intervention de l’État pour réguler la demande globale de produits de façon à l’amener à un niveau compatible avec le plein emploi. L’intervention de l’État consiste en particulier en une augmentation des investissements productifs.
Ouvrage de

en relation

  • Boreaud
    2056 mots | 9 pages
  • Fondement des theories classique et keynesiennes
    685 mots | 3 pages
  • Chomage
    3323 mots | 14 pages
  • Monnaie
    4297 mots | 18 pages
  • Etude transversales des courants de pensées économique
    2008 mots | 9 pages
  • Financiarisation de l'economie
    2021 mots | 9 pages
  • Théories keynesienes du chômage
    11340 mots | 46 pages
  • La baisse des salaires est-elle une réponse au chômage ? plan détaillé
    664 mots | 3 pages
  • Eco J1
    3799 mots | 16 pages
  • Les impots
    2844 mots | 12 pages