Politique comparée l

Pages: 174 (43374 mots) Publié le: 20 novembre 2012
les democarties memoire


Politique comparée : les pays du Sud



Loi du 23 février 2005 « portant reconnaissance de la nation et contribution
nationale en faveur des Français rapatriés ». Polémique sur ce que cette loi disait sur cet épisode de l’histoire, remise en question du rôle positif de la présence française.
Article 1 et article 4 sur la plate forme de cours.
Ce débat a portésur qu’est ce que les lois ont à dire ? La loi dit l’histoire. Deuxième idée : aujourd’hui, 45 ans après la décolonisation, c’est comme si ce débat était toujours présent. Cette question n’est pas clause, y compris dans les sociétés occidentales cette question fait débat, des gens prennent des positions sur cette expérience et cela suscite en réaction des prises de position contraires plus ou moinspluralistes. Cette expérience historique a eu des effets pour les sociétés qui ont été colonisées mais aussi pour les sociétés colonisatrices. Ce débat montre également qu’il y a de la part des historiens un nouvel intérêt pour cette période là, un renouveau de l’histoire coloniale., et il ne porte pas simplement sur l’histoire, mais aussi sur les études littéraires et en sciences sociales.INTRODUCTION



Retour sur la comparaison



1. Pourquoi et comment comparer ?

La comparaison avant tout est une démarche, un questionnement. A partir de cette démarche on peut tout comparer dans différents domaines de la science politique parce qu’on va établir que sur la même question les réalités sont proches ou différentes. Ici on va s’intéresser à la construction de l’Etatdans les sociétés extra occidentales… mais on peut aussi faire de la comparaison sur les politiques publiques, les politiques européennes, lorsqu’on analyse des administrations. On va essayer de saisir la portée des questions qu’on va poser, la pertinence de ces questions. On va se dire ce concept (populisme, autoritarisme) est utile dans tel contexte mais ça n’en fait pas un principe explicatifgénéral. Il faut relativiser des entités que l’on considère souvent comme universelles, exemple de l’Etat.
La politique comparée se caractérise par un effort d’explication par la confrontation entre des institutions, des structures sociales, des processus politiques, des comportements situés dans un temps et dans un espace spécifique. Elle aspire à comprendre les similitudes et les divergences entreces phénomènes et à dégager des repères de régularité.
On va s’inspirer de la sociologie, anthropologie et histoire.

Aristote :



|Objectifs du gouvernement |Le bonheur de la société (forme juste) |Les intérêts des seuls gouvernants (Forme |
| | |corrompue)|
|Nombre de gouvernants | | |
|Un |Monarchie |Tyrannie |
|Plusieurs |Aristocratie|Oligarchie |
|Multitude |République |Démocratie |


Pour Aristote il existe parmi ces 6 régimes un qui est meilleur que l’autre : la République.

Par rapport à quoi va t-on comparer ?Est ce que l’on compare par rapport à un modèle, « un idéal type » ? Si nousfaisons cela nous sommes par rapport à un modèle théorique. Est ce que l’on compare par rapport à un autre modèle historique semblable ? Il faut se méfier de l’idée de limiter cette comparaison à l’échec ou à une réussite. On peut prendre aussi comme élément de comparaison un autre cas contemporain.
« Comparer aide d’abord à connaître et à se reconnaître, connaître l’autre bien sûr en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Politiques comparées
  • Politique comparée
  • Politique comparée
  • Politique comparée
  • Institution politique comparée
  • Politique comparée des démocraties orientales
  • La méthode comparative en politique comparée
  • Cours de système politique comparée

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !