Politique des cinq piliers

10362 mots 42 pages
1. Introduction

Le choix du sujet pour ce travail de politique sociale s'est à nouveau révélé être des plus complexes. Après avoir longuement tergiversé et bifurqué dans de nombreuses directions, mon choix s'est définitivement arrêté sur la révision de la loi fédérale sur les stupéfiants et les substances psychotropes (LStup). Au delà d'une implication personnelle, c'est la confrontation d'une morale et d’une réalité pragmatique que je trouve politiquement intéressant. Les débats animés et les arguments avancés par les différents protagonistes durant la période antérieure au scrutin me semblent être des éléments assez pertinents pour concentrer mon travail sur cette votation.

1.1 Question posée

La révision de la loi fédérale sur les stupéfiants et les substances psychotropes a été l'objet d'une votation populaire le 30 novembre 2008, la question soumise au peuple était la suivante :

« Acceptez-vous la modification du 20 mars 2008 de la loi fédérale sur les stupéfiants et les substances psychotropes ? »

Le texte de loi modifié, si la révision était acceptée, ne peut, pour des raisons de dimension, figurer dans ce document, cependant, un document PDF peut être consulté en ligne.

Bien que contiguë, la révision partielle de la LStup et l'initiative pour une politique raisonnable en matière de chanvre protégeant efficacement la jeunesse, ne doivent leur réunion pour cette votation qu’à un hasard de calendrier. Elles sont liées pour ce scrutin, mais pas dépendantes l’une de l’autre et doivent donc être clairement différenciées.

1.2. Pourquoi cette question

L'usage de drogue à des fins religieuses, initiatiques et médicales se perd dans les méandres du temps, les paradis artificiels si bien dépeints par Baudelaire étaient alors plutôt bien tolérés. Et quoique que la Suisse ait ratifié en 1924 déjà la convention internationale de l'opium (La Haye 1912), ce n’est qu'à partir des années 1970 que la toxicomanie a pris une proportion vraiment

en relation

  • Europe et institutions
    904 mots | 4 pages
  • La méditerranée au xiième siècle,
    2214 mots | 9 pages
  • Pouvoirs du parlement
    2216 mots | 9 pages
  • Droit 2010 droit communautaire
    428 mots | 2 pages
  • les politiques industrielles
    1426 mots | 6 pages
  • Les politiques européennes
    2229 mots | 9 pages
  • Économie
    3373 mots | 14 pages
  • Union europeenne
    2392 mots | 10 pages
  • le fantome de l opera
    2137 mots | 9 pages
  • muslim
    7648 mots | 31 pages