Politique fiscale

3412 mots 14 pages
L'ère des financiers
Le capitalisme financier
A la fin des Trente Glorieuses les finances publiques sont exsangues, les états n'ont plus les moyens de leur politique, l'entreprise industrielle est en crise, le système monétaire est en crise, l'ère des managers touche à sa fin face au mouvement de "corporate governance". Sur le plan macro-économique comme sur le plan micro-économique la période va être globalement marquée par le développement de la dette , publique et privée. Dans un contexte de surchauffe inflationniste, le choc pétrolier amplifie la hausse des prix dans les pays importateurs et ponctionne par l'augmentation des factures pétrolières un prélèvement estimé à 1,5% du PIB. Il va en résulter une sévère récession. En 1974 les économies occidentales doivent faire face au premier choc pétrolier, l'énergie est devenue chère. Les petrodollars s'accumulent et un océan de liquidités se constitue. Les banques vont monter des opérations de crédit, eurocrédits et eurodollars, en se groupant en syndicats pour diviser le risque : c'est le développement des crédits syndiqués. Les banques des pays exportateurs d'hydrocarbures et celles des pays occidentaux constituent des banques consortiales, en particulier à Londres et Paris. En janvier 1974 la France sort du "serpent monétaire européen". Le choc pétrolier plonge la France dans une dépression dont elle ne commencera à se relever qu'en 1976 Les entreprises publiques françaises vont se financer de même par des eurocrédits ou des euroémissions, comme les entreprises privées. De 1976 à 1979 les pays industrialisés vont rechercher en vain une reprise économique. Ils connaissent ce qui va être appelé la "stagflation", marquée par un arrêt de la croissance et un ralentissement économique, une poussée du chômage et une persistance de l'inflation. Le prix du pétrole se stabilise à partir de 1977. Les excédents pétroliers se recyclent dans les pays industriels. Les prêts aux PVD vont financer l'activité des entreprises

en relation

  • La politique fiscale
    2113 mots | 9 pages
  • Politique fiscale
    3814 mots | 16 pages
  • La politique fiscale
    6142 mots | 25 pages
  • politique fiscale
    2220 mots | 9 pages
  • La politique fiscale
    1427 mots | 6 pages
  • La politique fiscale
    3772 mots | 16 pages
  • POLITIQUE FISCALE
    3383 mots | 14 pages
  • La politique fiscal
    4171 mots | 17 pages
  • politique fiscale
    2717 mots | 11 pages
  • Politique fiscale
    471 mots | 2 pages