Politiques locales de sécurité

1765 mots 8 pages
Les politiques locales de sécurité

Il y a un certain paradoxe à parler de politique locale de sécurité, dans la mesure où l’action de la police et de la gendarmerie relève d’un pouvoir régalien qui échappe comme tel au champ de ladécentralisation. Mais la sécurité ne se réduit pas à l’action répressive : sans déléguer ses pouvoirs, l’État a cherché à organiser avec les collectivités territoriales les formes d’un partenariat qui permette de répondre au plus près à la demande locale de sécurité. Quelle est la place du local dans ces politiques publiques territorialisées qui combinent prévention, police et justice, principalement dans les villes ("violences urbaines") ?
Trois phases de la réponse publique à la demande locale de sécurité
Du rapport Bonnemaison à la politique de la ville (1982-1992)
En 1982, le rapport « Face à la délinquance : prévention, répression, solidarité » de la Commission des maires sur la sécurité (présidée par Gilbert Bonnemaison) marque l’émergence d’une scène locale de la sécurité. Il préconise une coopération entre l’État et les collectivités territoriales pour mener des politiques de prévention s’appuyant sur le tissu associatif. Suivent la création du Conseil national de prévention de la délinquance (CNPD), et celles de conseils départementaux (CDPD) et communaux (CCPD). Le maire, président du CCPD, anime l’action des acteurs locaux de sécurité.
Entre 1988 et 1992, les politiques de sécurité sont intégrées dans la politique de la ville, qui recherche des solutions préventives globales, et non sectorielles, aux problèmes sociaux. La Délégation interministérielle à la ville (DIV) réalise des diagnostics locaux de sécurité (DLS) et pointe les insuffisances (moyens, objectifs…) des CCPD. Il s’agit alors d’approfondir la coopération entre associations et institutions.
Retour de l’État (1992-1995)
Sous l’égide du ministère de l’Intérieur, sans véritable coordination avec la politique de la ville, lesplans locaux de sécurité (PLS),

en relation

  • Les politiques publiques
    6339 mots | 26 pages
  • Dc4 politique de la ville
    1674 mots | 7 pages
  • delinquance
    1135 mots | 5 pages
  • Consultance en sécurité et étude du travail
    13946 mots | 56 pages
  • Les strategies territoriales de securite et de prevention de la delinquance
    6562 mots | 27 pages
  • decentralisation
    18493 mots | 74 pages
  • La sécurité en france
    1104 mots | 5 pages
  • Les politiques publiques de sec Bauer Alain Soullez Christophe
    32502 mots | 131 pages
  • Audit
    14882 mots | 60 pages
  • Dossier ecjs les violence urbaines
    7680 mots | 31 pages