Positivisme

974 mots 4 pages
Naturalisme (littéraire)
Voir sur le blog :
« La curée » d'Emile Zola dans « Entre les lignes »
"David Copperfield" de Charles Dickens, roman réaliste, peut être rapproché de ce courant

Extraits de : http://fr.wikipedia.org/wiki/Naturalisme_%28litt%C3%A9rature%29 Le naturalisme est une école littéraire qui, dans les dernières décennies du XIXe siècle, cherche à introduire dans l'art la méthode des sciences expérimentales appliquées à la biologie par Claude Bernard. Émile Zola, chef de file du naturalisme, expose cette théorie dans « le Roman expérimental » (1880). De la France, le naturalisme s'étend à toute l'Europe au cours des vingt années suivantes, fixant les recherches analogues qui existent déjà dans les différentes littératures nationales.

L'école naturaliste Pour certains, le naturalisme n'est qu'une seconde étape du réalisme, pour laquelle un nouveau terme n'est pas même nécessaire. Pour d'autres, le naturalisme constitue le courant majeur qui regroupe Maxime Gorki, Maupassant, Émile Zola, Gustave Flaubert, Léon Tolstoï et Anton Tchekhov. Nombreux sont ceux - pour ne pas dire la plupart - qui utilisent les termes réalisme et naturalisme alternativement, indifféremment ou associés. Cette confusion est due à l'absence de théorie claire du réalisme lui-même; elle est aussi imputable à Émile Zola qui, dans sa volonté d'annexer au naturalisme de prestigieuses signatures antérieures, attribue le qualificatif de naturalistes à des auteurs comme Balzac, Stendhal, Flaubert (Les Romanciers naturalistes, 1881). Il faut différencier Zola, le scientifique, et Balzac, le sociologue, qui dans « La Comédie Humaine » tente d'examiner toutes les couches sociales de la population. (…) L'école naturaliste exige, si l'on s'en tient à la théorie de Zola, que l'écrivain applique une méthode strictement scientifique qui se rapproche de celles mises en œuvre par les sciences naturelles, et qui avait été

en relation

  • le positivisme
    5979 mots | 24 pages
  • Le positivisme
    1152 mots | 5 pages
  • positivisme
    726 mots | 3 pages
  • Sociologie, le positivisme
    439 mots | 2 pages
  • Ayer et le positivisme
    2189 mots | 9 pages
  • Positivisme juridique
    630 mots | 3 pages
  • Le positivisme et le naturalisme
    429 mots | 2 pages
  • Le positivisme et le droit naturel
    740 mots | 3 pages
  • Réalisme, naturalisme et positivisme
    689 mots | 3 pages
  • Trois états stables du positivisme
    393 mots | 2 pages