Poukine

Pages: 14 (3384 mots) Publié le: 25 février 2011
Sommaire

Introduction 3

L'environnement de la vente à découvert 4

1. Définition 4

2. Qui utilise ces méthodes et dans quels buts ? 4

3. Les bienfaits du short selling 5

4. Les méfaits du short selling 6

LeS effects de l'interdiction 8

1. Le benchmark 8

2. Les analyses 9

3. Le bilan 10

CONCLUSION 10

Introduction

Le 18 septembre 2008, laSecurities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain, interdit formellement la vente à découvert sur près de 800 valeurs financières et bancaires. La semaine d'avant, Lehman Brothers avait vu le cours de son action chuter de 77%, Goldman Sachs de 30% et Morgan Stanley de 40%. Le P-DG de cette dernière, John Mack, avait d'ailleurs récemment dénoncé l'impact de la vente à découvertsur le cours de son action: "il est très clair pour moi que nous sommes au milieu d'un marché contrôlé par la peur et les rumeurs et que ceux qui vendent à découvert font couler notre action". Le 22 Septembre, après la Grande Bretagne, l'Allemagne, et les Pays Bas, c'est au tour de la France d'interdire la vente à découvert sur certains titres du secteur financier malmenés par la pratique de lavente à découvert. Ces mesures sont censées "éviter" des transactions "donnant ou pouvant donner lieu à des signaux faux ou trompeurs sur le cours" de certains titres selon l'AMF.

Bien que très largement mise en place à l'origine pour permettre une plus grande efficience des marchés, cette pratique répandue chez les fonds spéculatifs, qui permet de tirer profit de la baisse d'un actif, estdésormais sérieusement remise en cause. Ses détracteurs l'accusent d'avoir précipité la baisse des marchés. Elle serait responsable de la faillite de la banque américaine Lehman Brothers et de la banque britannique HBOS, obligée de se vendre à sa concurrente Lloyds TSB.

Il convient donc de se demander si les mesures prises par les autorités des marchés ont bien eu raison des spirales baissières, maisaussi qu'elle seront les effets sur un marché d'une interdiction globale de la pratique de la vente à découvert.

La première partie de ce document s'attèlera à la définition de la vente à découvert, son environnement, son utilité. La deuxième partie sera consacrée à l'étude de la situation avant puis après l'interdiction, pour enfin se positionner sur sa légitimité.

L'environnement de la venteà découvert

Définition

La vente à découvert (Short sell en anglais) est une opération financière qui consiste à vendre un titre pour le racheter ultérieurement à un cours moins élevé. L'investisseur qui s'y livre fait donc le pari que l'action va baisser dans le futur. Il existe deux manières de vendre à découvert :

• Le covered short selling

Le vendeuremprunte les titres qu’il veut vendre afin que la livraison puisse être effectuée à l’acheteur. Puis il vend les titres à l'acheteur, ensuite les rachète retourner les titres au prêteur initial. Enfin les titres sont retournés au prêteur et la série de transactions est achevée. Pendant la durée de l'emprunt, il paie des fees au(x) prêteur(s).

• Le naked short selling

Le vendeur vendles titres qu’il ne possède pas, sans avoir conclu d’emprunt auparavant pour garantir la livraison. Les titres n’ayant pas été empruntés, le vendeur n’a pas de fees d’emprunt à payer.

Nous pouvons déjà remarquer que le naked short selling supporte un risque de dénouement que le covered short selling évite en payant des fees. Mais ce type de vente à découvert est fortement utilisé pour dutrading intraday, où la position est ouverte puis clôturée dans la même journée, permettant à un market maker qui n’a pas la quantité de stocks nécessaire pour répondre à la demande d’un client de pouvoir honorer cette demande.

Qui utilise ces méthodes et dans quels buts ?

• Les banques d'investissements

La vente à découvert sert leurs activités de "proprietary...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !