Pour aujourd’hui : platon

Pages: 80 (19926 mots) Publié le: 5 mai 2010
Pour aujourd’hui : Platon ! (2)
Séminaire d’Alain Badiou (2008-2009) [notes de Daniel Fischer] Table des matières : Argument 19 Novembre 2008 17 Décembre 2008 21 Janvier 2009 Palestine-Israël Platon : la Caverne 4 Mars 2009 1° - La situation 2° - La sortie 3° - Le lieu de la pensée 4° - Le retour 8 Avril 2009 Platon, 9. Poème et Mathème à l’épreuve de l’Idée (République, 517b) 20 Mai 2009Récapitulation en six points République, 518b sq Commentaires

1 2 5 10 10 12 14 15 16 17 17 17 19 20 20 23 23

ARGUMENT La situation planétaire de la pensée atteste aujourd’hui que toutes les formes du relativisme, notamment le prétendu « dialogue des cultures », sont liées à l’emprise du capitalisme mondialisé, des inégalités monstrueuses qu’il engendre, et des formes politiques aussi hypocritesque violentes qui lui sont associées sous le nom vague de « démocratie ». Tout de même que l’individualisme affiché, la prosopopée du « bonheur » personnel et les politiques identitaires de tous ordres ne sont que le revers d’une implacable progression de la persécution des plus faibles et du contrôle de tous par l’État. Il est donc rigoureusement impossible de penser une césure quelconque dans lesreprésentations dominantes sans s’en prendre à leur noyau, qui est ce que j’ai appelé le « matérialisme démocratique », et dont tout le ressort est qu’il n’y a rien d’absolu ni de vrai, mais seulement l’égalité des convictions personnelles et la finitude animale des identités. Pourquoi notre guide, au regard de cette situation, est-il, depuis l’année dernière, Platon ? C’est que Platon a donnél’envoi à la conviction que nous gouverner dans le monde suppose que quelque accès à l’absolu nous soit ouvert, non parce qu’un Dieu vérace nous surplombe (Descartes), ni parce que nous sommes nous-mêmes les agents du devenirsujet de cet Absolu (Hegel comme Heidegger), mais parce que le sensible qui nous tisse participe, au-delà de la corporéité individuelle et de la rhétorique collective, de laconstruction des vérités éternelles. Ce motif de la participation, dont on sait qu’il fait énigme, nous le reprendrons de telle sorte qu’il nous permette d’aller au-delà des contraintes idéologiques contemporaines. Avec Platon, nous saurons soutenir qu’il n’est pas vrai que n’existent que des individus et des communautés, avec, entre elles, la négociation de quelques contrats. Il n’est pas vrai

1 que l’alpha et l’oméga de l’existence collective soit l’équité des contrats et la convocation dans les urnes. Cette « équité » se réalise universellement comme consentement à l’injustice, et ces votes incessants ne sont que les cérémonies de l’impuissance. Aussi bien faut-il soutenir qu’outre les corps et les langages, les individus, les cultures et le réseau revendicatif des identités, il y ades vérités éternelles, et que corps et langages peuvent participer dans le temps à l’élaboration combattante de cette éternité. Ce que Platon n’a cessé de tenter de faire entendre aux sourds, raison pour laquelle nous nous tournons vers lui. 19 NOVEMBRE 2008 Y a-t-il des traits communs entre la séquence historique où écrivait Platon et la nôtre ? Puisque nous sommes dans la crise – la crise ducapitalisme, bien entendu, mais aussi quelques autres crises qui l’accompagnent pour former une sorte « d’ambiance générale de crise » - il faut rappeler que Platon lui-même a écrit dans une période critique, aux lisières de la conquête macédonienne, période où la fin de la cité grecque était déjà lisible. Platon a proposé un paradigme de la cité juste, de la cité conforme à l’idée, au moment même oùle réel auquel ce paradigme devait « s’appliquer » était en train de s’effondrer ; il a en quelque sorte prononcé l’éloge funèbre de ce qui venait à lui manquer, de sorte que son paradigme, je le dirais volontiers endeuillé. Le monde dans lequel nous vivons se présente quant à lui comme l’articulation de deux éléments (et ce dans la vision que lui-même en donne) : l’autorité du commerce et la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Platon
  • Platon
  • Platon
  • Platon
  • Platon
  • Platon
  • Aujourd'hui
  • Aujourd'hui

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !