Pourquoi lire les classiques ? d’italo calvino

459 mots 2 pages
Les classiques littéraires du XXIe siècle ne sont pas les mêmes que ceux des siècles précédents de même que les auteurs ne possède plus la même plume qu’à l’époque d’Homer, de Flaubert, de Kafka, de Baudelaire, de Camus, ainsi de suite. Les classiques de ce temps ne se réécrivent pas contrairement aux classiques contemporains. Pour lire des classiques datant du XIXe ou du XXe siècle il faut une ouverture d’esprit et se laisser guider par l’auteur dans le message qu’il tente de nous inculquer et après chaque relecture du même classique nous en retirons des éléments nouveaux. Les classiques ne meurt pas, ils prennent de l’âge, mais ne perdront jamais leur sens et ce, même à notre époque. Pour la plupart, ils sont en avance sur leur temps. Italo Calvino tente de nous convaincre que de connaître ses classiques est une chose, mais que de les avoir lus est bien plus important, ainsi que le temps que nous choisissons pour en faire la lecture. Il nous démontre l’importance que prennent les classiques dans notre vie, de leurs effets concrets sur notre société, sur l’utilisation que nous en faisons et que nous devrions en faire. Calvino en vient à faire un parallèle entre l’actualité et les classiques en leur trouvant des complémentarités. Ainsi, il aborde la problématique à savoir s’il est possible d’unir des lectures de livres non classiques à des lectures de livres classiques.

Prenons le temps d’analyser les propos de Calvino qui accorde une grande importance à l’utilité des classiques, même encore dans notre contemporanéité. Selon lui, les classiques sont définis par chaque individu et non par les établissements. Nous nous identifions aux livres qui deviennent nos classiques, mais nous ne devons pas les lire par obligation. Dans son texte, l’auteur énonce plusieurs définitions des classiques littéraires dont une qui a particulièrement attiré mon attention «Sont dits classiques les livres qui constituent une richesse pour qui les a lus et aimés […]». L’école nous

en relation

  • Questions sur l'argumentation en vue de l'entretien- épreuve anticipée
    775 mots | 4 pages
  • Fffff
    9576 mots | 39 pages
  • Dissertation sur les classiques
    2448 mots | 10 pages
  • Pierre et jean résumé
    1052 mots | 5 pages
  • Le chevalier inexistant
    27774 mots | 112 pages
  • Pierre et jean
    1175 mots | 5 pages
  • Pierre et jean
    1461 mots | 6 pages
  • Dissert
    9946 mots | 40 pages
  • 2009PA030139
    150151 mots | 601 pages
  • Intertextualité
    7005 mots | 29 pages