Pourquoi j'ai mangé mon père

771 mots 4 pages
Né en le 6 novembre 1919, Roy Lewis a grandi à Birmingham, et a poursuivi ses études à Oxford avant d'intégrer la London School of Economics. En 1938, il part sillonner l'hémisphère sud, avec sa jeune épouse. Après un long séjour en Australie, il rentre en Angleterre en 1946 et entreprend alors la rédaction d'ouvrages socio-économiques. Rapidement, il est engagé comme correspondant à Washington pour The Economist, avant de rejoindre le Times en 1961, où il reste jusqu'à sa retraite en 1971. Journaliste, sociologue, écrivain et anthropologue, Roy Lewis, pour être venu tard à la littérature, n'en a pas moins fait une entrée remarquée avec Pourquoi j'ai mangé mon père en 1960. Il est également l'auteur de Mr Gladstone et la demi-mondaine en 1993, et La Véritable Histoire du dernier roi socialiste en 2006. Roy Lewis est décédé en 1996.

Roy Lewis, nous fait partager avec beaucoup d’humour le quotidien d’un clan de pithécanthropes (hommes des cavernes) tout juste descendus des arbres, et sur le point d’entrer dans l’humanité. Il y a Edouard, le père et le chef, un véritable visionnaire, qui raisonne et trouve des solutions techniques au problème de survie du clan : chaque nuit une lutte inégale contre les prédateurs de toute sorte se répète. Edouard a ramené le feu marquant l’entrée dans l’ère technologique. Non sans mésaventures puisque leur environnement finira par brûler, la maîtrise du feu amène la sécurité et le confort en permettant de déloger enfin les ours des cavernes. Les techniques de chasse gagnent en efficacité, car il offre la possibilité de durcir la pointe des pieux de chasse. Enfin, il permet de cuire les aliments. Les soirées près du feu se prêtent à un nouveau type d’activité : la réflexion.
L’oncle Vania, frère d’Edouard, défend quant à lui le bon vieux précepte selon lequel c’était mieux avant. La vie était plus simple, mais surtout, ce progrès, défendu par Edouard, ne va-t-il pas les conduire à leur perte, en les soustrayant à mère nature ?

en relation

  • Pourquoi j'ai mangé mon père
    654 mots | 3 pages
  • Pourquoi j'ai mangé mon père
    667 mots | 3 pages
  • Pourquoi j'ai mangé mon père
    958 mots | 4 pages
  • Pourquoi j'ai mangé mon père
    525 mots | 3 pages
  • Pourquoi j'ai mangé mon père
    360 mots | 2 pages
  • Pourquoi j'ai mangé mon père
    600 mots | 3 pages
  • Pourquoi j'ai mangé mon père
    968 mots | 4 pages
  • Pourquoi j'ai mangé mon père
    707 mots | 3 pages
  • Pourquoi j'ai mangé mon père
    1011 mots | 5 pages
  • Pourquoi j'ai mangé mon père
    344 mots | 2 pages