Précisez et évaluez les éléments d’optimisme et les manifestations de pessimisme quant à l’évolution de notre civilisation.

1201 mots 5 pages
Précisez et évaluez les éléments d’optimisme et les manifestations de pessimisme quant à l’évolution de notre civilisation.

D’un point de vue scientifique, la bactérie aurait été la première forme de vie sur terre. Elle a évolué pour donner d’autres organismes plus développés comme les vers qui ont eux même subi des transformations. L’homme descendrait de toute cette évolution. Ce qui nous amènes à constater une évolution, qu’elle soit positive ou négative.
Dans un premier temps, nous allons constater les points positifs de la société pour ensuite nous intéresser au côté négatif de notre société.

L’un des points forts de notre société est l’évolution de la structure sociale. En effet, la Belgique figure parmi les meilleurs élèves dans la classe des pays du monde en la matière « niveau social ». Mais ce n’était pas toujours le cas, les syndicats et autres partis ont dû se battre pour obtenir les congés payés par exemple, à l’époque ce fut un vrai bouleversement, personne n’y croyait vraiment. Aujourd’hui, on peut citer un treizième mois payé pour certains ou encore le congé maternité pour la mère et pour le père. Nous disposons également d’un système de mutuelles qui remboursent une partie des frais médicaux ou encore une partie des revenus sont prélevés pour la pension. Tout ces exemples nous permet de conclure que nous vivons dans un bon système social, contrairement à certains pays où seuls les plus riches peuvent accéder à ce genre de « privilège ». Donc il y a bien eu une évolution positive dans le système social dans notre pays.

Nous parlions de mutuelles et de remboursements médicaux, nous allons maintenant nous intéresser à un sujet qui me tient tout particulièrement à cœur : les progrès de la médecine. Au moyen âge, ce n’était pas les médecins qui pratiquaient les opérations chirurgicales, ils s’occupaient seulement de la théorie (par exemple le diagnostic, la prescription de médicaments…). C’était les barbiers qui s’occupaient de la

en relation

  • Intervenir en publique
    63505 mots | 255 pages