Préface sur la mort en poésie

Pages: 8 (1810 mots) Publié le: 2 novembre 2013
 La Mort en poésie.



















Préface.

Le thème de La Mort en poésie est donc la mort. Ces cinq poèmes sont écrits entre le XIV et le XXème siècle et sont classés par ordre chronologique. La mort désigne scientifiquement un concept qualifiant l’état d’un organisme ayant cessé de vivre. La mort c’est ce qui est éteint, défunt, disparu. Nous sommestous concernés par celle-ci. Elle est omniprésente dans nos vies. Les personnes réagissent de manières différentes face à elle. Certains la perçoivent comme quelque chose de positive, une étape, comme une « renaissance » et parviennent à l’accepter. Alors que d’autres la voient comme la fin de tout, la disparition de notre âme et la craignent. De plus la mort est imprévisible, quelques signes laprévoient mais elle est libre de frapper quand elle le souhaite. Malgré de nombreuses représentations que nous avons d’elle, elle nous reste inconnu. On ne sait pas ce que la mort nous réserve avant qu’elle vienne nous prendre. C’est une source de questionnement. Cependant elle reste naturelle : elle fait partie du cycle de la vie. C’est pour pouvoir mieux la comprendre et pour sa complexité que lamort est un thème pertinent et intéressant à aborder.
Le premier poème est un poème écrit par Pierre de Ronsard au XVIème siècle, est issu des Derniers vers de Pierre de Ronsard. Le poète semble avoir peur de la mort, l’accumulation péjorative « Décharné, dénervé, démusclé, dépulpé » décrit un corps en état de décomposition. La mort donc détruit ce que nous sommes.
Le deuxième poème est uneœuvre écrite par Agrippa d’Aubigné au XVIème siècle. Il s’agit de Jugement extrait des Tragiques. L’auteur cherche dans ce poème à nous donner une image violente des guerres de religions. Il souhaite nous montrer que l’ensemble des meurtriers, des bourreaux n’échappera pas à la mort, que la Nature est faite de sorte que tout les assassins un jour ou l’autre paye pour leur crime. Personne ne peutéchapper à la mort.
Le troisième poème présenté est un poème d’Alphonse de Lamartine. Il se nomme Vers écrits sur un album et il est paru dans l’Echo de la fabrique en 1833. Lamartine compare la vie a un livre, que l’on ne peut « ni fermer, ni rouvrir à son choix » et dans lequel on ne peut pas relire les passages que l’on aime, car la mort nous rattrape, et ce rapidement.
Lequatrième poème est un poème de Raymond Queneau, écrit au XXème siècle, en 1948. Il est extrait de L’Instant fatal. Dès le début de l’œuvre, le poète ne semble pas appréhender la mort, il ne la considère pas comme inquiétante : « Je ne crains pas ça tellment la mort » « moustiquaille » L’auteur n’utilise pas un vocabulaire soutenu mais plutôt des termes familiers. De plus l’utilisation de la métaphore« douce nuit » pour qualifier la mort montre bien que l’auteur la trouve presque reposante.

Le dernier poème est issu de L’Effraie, il est écrit par Philippe Jaccottet en 1954. Ce poème parle de la mort et explique que qu’importe ce que nous sommes en train de faire, on ne peut pas lutter face à la mort. Elle ne s’arrête pas, ne s’absente pas et ne se repose pas. Plus le temps passe, plus nousnous rapprochons du salut. Cependant, ce texte tente de dédramatiser la situation grâce à l’impératif « Sois tranquille » « Ne crois pas » présents dès le début du poème. Le poète cherche donc à rassurer son lecteur sans toute fois lui cacher la vérité.
L’ensemble des poètes ont des visions plus ou moins différentes de la mort rendant donc le recueil relativement complet.

En voussouhaitant une agréable lecture.





Pierre de Ronsard

Je n’ai plus que les os, un squelette je semble,
Décharné, dénervé, démusclé, dépulpé,
Que le trait de la mort sans pardon a frappé ;
Je n’ose voir mes bras que de peur je ne tremble.

Apollon et son fils, deux grands maîtres ensemble,
Ne sauraient me guérir ; leur métier m’a trompé.
Adieu, plaisant Soleil ! mon œil est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Préface sur la poésie
  • Préface poésie
  • Préface poésie
  • Preface poésie
  • Préface poésie
  • Preface sur la mort
  • La mort preface
  • Preface sur la mort

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !