Première exposition de louise bourgeois

Pages: 7 (1743 mots) Publié le: 27 novembre 2010
Introduction :

Femme hors-pair

Louise Bourgeois est née en 1911 à Choisy le Roi, en France. Elle traverse des périodes à forte tension sociale, comme la première et la deuxième guerre mondiales, la guerre froide et les multiples révolutions qui ont marqué les plus grands courants artistiques. Elle en traverse plusieurs tels : le surréalisme ,l’expressionnisme abstrait ,l’hyperréalisme et l’art conceptuel. Malgré son implication dans plusieurs courants comme le féminisme, elle ne se laisse pas séduire par eux. Elle se base sur le livre de sa vie pour réaliser ses œuvres, tout en restant pionnière dans le domaine de l’étude de l’inconscient et de la violence. « Dans mon art je suis la meurtrière, dans mon art, la violence est partout… »1
Cette agressivité lui permit de jouird’une grande exaltation libératrice. Louise Bourgeois pu pratiquer tous les formats, des petites broderie aux grandes installations et utiliser tous les matériaux : le bois, le marbre, le bronze, le tissu. Elle passa de l’abstraction à l’organique et du figuratif au géométrique ainsi que du viscéral au sexuel.

Louise Bourgeois grandit au sein d'un monde de couturières, parmi les pelotes defils et les aiguilles. Cette matière l’a fortement inspiré dans son travail ou le tissu et la couture sont très présent. Ces parents restauraient de vielles tapisseries et sa mère administrait le travail des couturières. Durant sa jeunesse vers l’age de 10 ans, elle commence dans le milieu artistique avec ses parents qui lui faisaient faire des dessins de draperies.
La structure de sa cellulefamiliale est particulière. Ils vivent une sorte de relation libre ou sa maîtresse d’école à domicile marivaudait avec son père. La mère fermait les yeux sur les évènements et acceptait cette trahison. Une atmosphère d’angoisse et d’insécurité s’installe dans cette saga familiale qui dura près de dix ans. Son vécu dans cet environnement angoissant, l’amena à créer sa série de Cells de 1990 à 1993. Cesont des endroits fermés circulaires avec des objets fétiches parsemant l’intérieur qui représentent la cellule familiale étouffante. Un an plus tard elle s’attaque au lieu primitif, la chambre des parents,Red room, dans le même esprit que les Cells. Son père a eu une influence marquante pendant son enfance. Elle avait de la difficulté à exprimer sa féminité dû à l’indécence du père. Celui-ci estreprésenté dans ses travaux de façon grotesque, souvent relié à des bulbes et des formes phalliques imposantes, dénonçant son caractère dominateur. Son oeuvre destruction of the father en est un bon exemple.


Louise Bourgeois, "The Destruction of the Father", 1974, plaster, latex, wood, fabric and red light
Courtesy Cheim & Read, Galerie Karsten Greve and Galerie Hauser & Wirth, photoRafael Lobato


Louise Bourgeois, "Cell" (Choisy), 1990-1993, marbre rose, métal et verre
Ydessa Hendeles Art Foundation, Toronto, photo Peter Bellamy

Elle fait plusieurs études en art après avoir fini son baccalauréat au lycée Fénelon en 1932. Elle étudie à la Sorbonne en mathématiques en pensant mettre de l’ordre dans ça vie. L’enseignement est trop froid et théorique, elle va donc à l’écoledes Beaux-Arts de Paris et a de nombreuses académies telle l’Académie du Louvre ou elle travaille dans les ateliers de Othon Friesz, de Paul Colin ,d’André Lhote et de Fernand léger. Elle quitte le lieu familial en 1938 et va s’installer à New York dans son appartement avec son mari, un historien d’art, Robert Coldwather. Là-bas, elle s’adonne plutôt à la peinture et au dessin ou elle fait sespremières femmes-maisons.

Femme-maison, 1946-1947
Huile et encre sur toile de lin, 91,50 x 35,50 cm
Collection particulière
Photo Rafael Lobato
Après avoir vécu consécutivement dans des appartements dont l’espace était restreint, elle s’installe dans une maison ou elle peut commencer à faire de plus grandes œuvres. Elle commence à pratiquer la sculpture de bois en récupérant des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Louise bourgeois
  • Louise bourgeois
  • Louise bourgeois
  • Louise bourgeois
  • Maman Louise Bourgeois
  • Maman
  • Premiere exposition universelle
  • Louise bourgeois et l'art comme sublimation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !