Première méditation métaphysique Descartes

919 mots 4 pages
Méditations Métaphysique de Descartes
Première Méditation. Des choses que l’on peut révoquer en doute.

Parce qu’il a reçu beaucoup trop d ‘opinions fausses en sa vie, Descartes veut se défaire de ses fondements pour en rebâtir des certains. Pour cela il faut être mur, mais sans trop tarder. Et il effectuera cette démarche une fois dans sa vie, contrairement aux sceptiques qui sont continuellement dans le doute. Pour se défaire de ses opinions, il n’a pas besoin de prouver que toutes sont fausses, il peut s’en tenir à réfuter ce qui n’est que vraisemblable. Et il n’est pas nécessaire de tout examiner; détruire les fondements, les racines est suffisant.

Descartes entame sont processus par la réfutation des sens, qui sont parfois trompeurs. Et dans la mesure ou son savoir lui a été transmis par leur biais (expérience, dires), il ne peut se fier aux sciences acquises; d’où la nécessité de les détruire. Mais il y à des choses en l’expérience dont on ne peut « raisonnablement douter »: être en un lieu, exécuter une action. Mais parce qu’on a conscience de ses choses par le biais des sens on peut douter de ce qu’elles sont vraies et donc les réfuter. De plus en un rêve, on imagine des choses invraisemblables ( pareilles à celle que les fous croient vivre étant éveillés). Et au moment où y songe, on les croit réelles. Il est donc très difficile de différencier le monde réel du monde des rêves. Descartes suppose alors que la réalité est aussi fausse que le songe. Toutefois, si l‘on voit le monde différemment qu‘il l’est vraiment, il ne peut être que la déformation d’une réalité préexistante. En effet, l’imaginaire puise sa source en la réalité. Descartes donne l’exemple des peintres : lorsqu’ils imaginent, ils assemblent des fragments d’images réelles ( pour une sirène, mélange de poisson et femme) et quand bien même ils innoveraient totalement, les couleurs, elles, sont existantes.

Descartes admet ensuite, que les pensées contiennent des

en relation

  • Première des méditations métaphysiques - descartes
    1117 mots | 5 pages
  • Liberté cartésiste
    1560 mots | 7 pages
  • Méditations métaphysique
    2114 mots | 9 pages
  • cogito ergo sum
    3517 mots | 15 pages
  • Meditation methaphysique
    1294 mots | 6 pages
  • Descartes cogito
    2391 mots | 10 pages
  • Bibliographie_et_conseils_premier_cours
    1544 mots | 7 pages
  • Metaphysique
    1173 mots | 5 pages
  • méditations
    1085 mots | 5 pages
  • Descartes deux première méditations
    913 mots | 4 pages