Prendre soin de soi pour prendre soin des autres ; prise en charge infirmière ; prendre soin de l’être, une perspective pour les soins infirmiers du xxie siècle esi 1er année

696 mots 3 pages
Prendre soin de l’être, une perspective pour les soins infirmiers du XXIe siècle
Article « Prendre soin de soi pour prendre soin des autres ; prise en charge infirmière ; Prendre soin de l’être, une perspective pour les soins infirmiers du XXIe siècle » Auteur : Rosette Poletti (infirmière pédagogue, psychothérapeute à Lausanne, Suisse)

Prendre soin de l’autre signifie, avoir conscience d’autrui, comprendre l’importance de son insertion familiale, de ses habitudes, de ce qui l’entour et de son passé. Cela impose aussi un nouveau regard pour le soignant envers la personne soignée. Concevoir que la personne malade n’est pas une personne qui ne sais pas mais qui est égal au soignant en tant qu’humain.
Philon d’Alexandrie il y a 2000ans avait déjà énoncé l’intérêt de prendre soin de l’être. Au-delà des soins techniques, l’aidant est auprès du malade, pour qu’il soit dans de bonne condition psychologique, afin de guérir, laissant ainsi le Vivant jouer son rôle dans la récupération du patient. Aujourd’hui, dans le monde du travail en général, rapidité, efficacité, rentabilité et bénéfice sont les mots clefs pour le bon fonctionnement d’une entreprise ou d’un pays. Le fossé se creuse, la pauvreté s’accroît, certaines maladies oubliées réapparaissent, l’insécurité augmente et beaucoup sont épuisés de leur mode de vie. Le milieu de la santé n’est pas épargné par ce phénomène. En effet, le dirigeant d’un hôpital a des budgets et des résultats qui doivent être tangibles et l’équipe soignante souhaite pouvoir faire son travail dans de bonnes conditions, avec des outils et équipements adéquates pour la bien-traitance de chaque malade. A cause de cette crise, la fatigue guette de nombreux soignants, dépités et inquiets. Dans ces conditions, « to care » ou prendre soin de l’être serait-il une philosophie utopiste ? Cette crise a permis de poser des questions d’éthique en lien avec le milieu médical. Qu’est ce que le prendre soin de l’être ? Madeleine Leininger,

en relation