“Presque personne n’aime les vers”: une étude de poésie

2148 mots 9 pages
“Presque personne n’aime les vers”: une étude de poésie

Witold Gombrowicz est l’un des plus grands auteurs du vingtième siècle, et pourtant, il déclare ne pas aimer la poésie. Il explique ses raisons dans son texte ‘Contre la Poésie’ de 1955: “Ce que ma nature supporte difficilement, c'est l'extrait pharmaceutique et épuré qu'on appelle "poésie pure" surtout lorsqu'elle est en vers. Leur chant monotone me fatigue, le rythme et la rime m'endorment” … Cependant, il va encore plus loin en affirmant que “Presque personne n’aime les vers” . Pourquoi serait-ce le cas?

Un premier argument est que la poésie est tellement travaillée et contient tellement de fioritures que le lecteur s’y perd. Gombrowicz utilise une comparaison avec le sucre pour exprimer ce phénomène: “Le sucre est délicieux lorsqu'on le prend dans du café, mais personne ne mangerait une assiette de sucre : ce serait trop”. Personnellement, je suis très gourmande et même si je dis toujours qu’il n’y a pas telle chose que trop de sucre, l’idée d’en manger pur, même une cuillère, me donne des haut-le-coeur. Charmant! Ainsi, trop d’une bonne chose est une mauvaise chose. Charles Fontaine nous donne un exemple parfait de ceci dans la poésie dans son ‘Elégie sur le trépas de René’ ou il lamente la mort de son enfant “aussitôt mort que né”. Probablement en essayant d’imiter l’incohérence et l’uniformité de chaque jour qu’on ressent pendant une période de deuil, il inclut de nombreuses répétitions. Non seulement y a-t-il une anaphore dans son tout premier vers “Dieu te gard donc, mon petit fils René!”, mais il poursuit “Adieu mon fils aussitôt mort que né! / Dieu gard mon fils venant sur terre ronde! / Adieu mon fils départant de ce monde!”. Répéter quatre fois la même chose en quatre vers; ne serait-ce pas un peu excessif? Soit. Mais il n’y a pas que les nombreuses répétitions, qu’on retrouve aussi dans la deuxième strophe avec “petit enfant”. Fontaine ne laisse aucun vers simple et sans fioritures ou autre

en relation

  • Biographie de baudelaire
    1551 mots | 7 pages
  • Est_il vrai que la création artistique prend racine d'abord dans la souffrance?
    2508 mots | 11 pages
  • Dissertation sainte beuve
    2951 mots | 12 pages
  • Oraux Français poésie amoureuse du XVIème au XXème siècle.
    2335 mots | 10 pages
  • Littérature française XIX XX siècles
    22696 mots | 91 pages
  • Dissertation citation proust
    3741 mots | 15 pages
  • LA Mme Bovary Charles 4
    4917 mots | 20 pages
  • comprendre alcool22
    39131 mots | 157 pages
  • L'évolution des genres dans l'histoire littéraire (tome i)
    3940 mots | 16 pages
  • Fiche de lecture
    3089 mots | 13 pages