Presse et démocratie

Pages: 2 (268 mots) Publié le: 26 août 2010
La presse écrite, poumon de la démocratie
Pourtant, la presse écrite est nécessaire à la survie de la démocratie.
La presse écrite: le domaine de laréflexion
Tout d'abord, parce que l'écrit est le domaine de la réflexion, de l'analyse, du rationnel. Alors que la télévision et, dans une moindre mesure, laradio font appel aux sentiments, au ressenti, à l'immédiat, la presse écrite elle permet des réflexions plus profondes, des mises en relation pluspoussées.
Même s'il existe des émissions politiques sur les chaînes de télévision, le caractère "vivant" des média pousse à des formes d'expression (interview,dialogue rapide) qui ne permettent pas l'expression d'une analyse et d'une réflexion complexe. S'il est possible d'exprimer et de construire une analyse d'unsujet compliqué, et d'argumenter ses positions dans une tribune du Monde, la même chose est presque impossible à la télévision ou même à la radio.
Deplus, de par son caractère persistant, la presse écrite permet aussi de voir l'évolution d'une situation, de relire, a posteriori une analyse, et donc, pour lelecteur, d'effectuer son propre raisonnement. À ce sujet, les archives intégrales de l'Humanité depuis 1990, disponibles sur le sitehttp://www.humanite.fr sont un trésor d'informations.
Mais aussi, la différence entre un journal écrit qui vend de l'information à un lectorat qu'il espère fidèle et unjournal télévisé (ou un journal "gratuit") qui, comme l'a si bien dit Patrick Le Lay, "vend du temps de cerveau disponible à Coca-Cola", est fondamentale.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Presse papier et démocratie
  • La presse, un mal nécessaire ou une garantie pour la démocratie ?
  • Presse
  • La presse
  • la democratie
  • La démocratie
  • La démocratie
  • La démocratie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !