Preuve

6222 mots 25 pages
Groupe ISP – Droit pénal

LA PREUVE

(Sujet Commissaire de Police 2005)

De l’affaire Calas à l’affaire Dreyfus, notre histoire conserve la mémoire d’erreurs judiciaires qui l’on à jamais marquée. Puisqu’il s’agit en droit pénal de se prononcer sur la culpabilité d’un accusé dont l’honneur et la liberté sont en cause, la preuve, plus qu’en toute autre matière, y revêt une importance considérable.
On définit traditionnellement la preuve comme la démonstration de l’existence d’un fait ou d’un acte dans les formes admises par la loi. En matière pénale, cette définition doit être complétée, puisque la preuve consiste à démontrer non seulement l’existence d’un fait, mais encore son imputation à une personne, ainsi que l’intention que celle-ci avait de commettre un tel fait.
Le procès pénal a pour point de départ un soupçon sur lequel se fonde l’accusation, et toute l’œuvre de la procédure tend à transformer ce soupçon en certitude. Si ce résultat n’est pas atteint, la poursuite ne peut aboutir à une condamnation. Cette règle a notamment pour conséquence que la charge de la preuve incombe à l’accusateur. Pour parvenir à la certitude, la législation criminelle a successivement oscillé entre le système des preuves légales et le système de la preuve libre. Le premier implique non seulement d’organiser légalement les moyens de rechercher et d’établir la culpabilité, mais aussi de la tenir légalement pour démontrée par la réunion de circonstances dont le concours entraîne forcément la conviction du juge, et en l’absence desquelles il doit se déclarer non convaincu. Le second consiste à prouver un fait par tous les moyens propres à en établir l’existence, et à laisser le juge entièrement libre de déclarer que sa conviction est faite ou qu’elle ne l’est pas. L’intérêt supérieur de la société et celui du présumé innocent convergeant pour que, devant la manifestation de la vérité, les obstacles soient limités, c’est à ce dernier système que notre droit a finalement donné la

en relation

  • La preuve
    7255 mots | 30 pages
  • La preuve
    1750 mots | 7 pages
  • La preuve
    1922 mots | 8 pages
  • Preuve
    6200 mots | 25 pages
  • LA PREUVE
    3708 mots | 15 pages
  • Preuve
    536 mots | 3 pages
  • la preuve
    6623 mots | 27 pages
  • Preuve
    457 mots | 2 pages
  • La preuve
    301 mots | 2 pages
  • La preuve
    480 mots | 2 pages