Princesse de clèves

Pages: 13 (3146 mots) Publié le: 20 avril 2011
e la fIntroduction
Mme de La Fayette est nommée en 1654 fille d'honneur de la reine Anne d'Autriche, mère de Louis XIV. Elle se liera d'amitié avec la princesse Henriette d'Angleterre. Bientôt cette dernière épousera le frère du roi, Philippe d'Orléans. Mme de La Fayette continuera donc de fréquenter la Cour, en même temps que chez elle, A Paris, rue de Vaugirard, elle tiendra un salon quiattire toute l'élite sociale et intellectuelle de Paris. Elle ne publie pas ses romans sous son nom. C'est en 1678 qu'est éditée La Princesse de Clèves, et l'on y retrouve des intrigues de cour que l'auteur connaît bien, mais transposées un siècle auparavant, parmi les familiers d'Henri II. Les personnages sont tous historiques, à l'exception de l'héroïne et de sa mère, fictives. Tout cela, qui inscritle roman dans le genre des nouvelles historiques ainsi qu'il était alors de mode, confère une grande vraisemblance à l'intrigue. Mais c'est surtout dans la science des cœurs et la subtilité de la psychologie des personnages que l'auteur émeut et convainc, cette scène a été célébrée dès la parution du roman pour sa grande valeur psychologique. Mme de Clèves, craignant de succomber a son amour pourle duc de Nemours, en a fait l'aveu à son époux. Mais le rival, caché, a été témoin de l'échange. Flatté mais aussi surpris par le procédé, il raconte cet aveu à son ami le vidame de Chartres, sans préciser l'identité des personnes, ni qu'il est l'amant en question. A l'occasion du mariage de Madame avec le duc de Savoie, Madame de Clèves revient à la cour. Or la dauphine lui confie qu'ellesoupçonne le duc de Nemours d'être l'amant dont une épouse a avoué l'existence à son mari. Survient Nemours, sommé d'avouer. L'auteur déploie donc ici un subtil art du dialogue, qui nous retiendra tout d'abord, tandis que la conduite du duc est révélatrice de sa psychologie, ce que nous établirons ensuite, enfin nous montrerons que le lecteur mesure la souffrance de l'héroïne.
I - L'art du dialogue1) Le mouvement du dialogue
La parole est d'abord exclusivement le fait de la reine dauphine, qui cherche à embarrasser Nemours. Dans toute la première partie de l'extrait, Nemours et Mme de Clèves gardent le silence, parce qu'ils sont tous deux en proie à 1' »embarras » (1. 888, 896). Un même mot décrit des sentiments pourtant bien différents. Le choix de cette identité lexicale contribue àrassembler les personnages dans la complicité de leur amour qui se tait. C'est Nemours, pour se justifier auprès de la reine dauphine et auprès de Mme de Clèves, qui reprend la parole, et de manière si assurée et si mondaine que l'on en vient à douter des véritables raisons de son désarroi. Mme de Clèves, quant à elle, reste cantonnée dans le silence, ce qui traduit son trouble extrême.
2) Dessavoirs décalés
Mme de La Fayette ménage l'intérêt de ce dialogue grâce à un décalage dans les savoirs de chacun : qu'est-ce qui va être tu, qu'est-ce qui va être révélé, qu'est-ce qui va être compris à demi-mot par l'un et non l'autre ? Les soupçons seront-ils totalement démentis aux yeux des deux femmes ?
-Mme la dauphine est ici celle qui en sait le moins. Elle a appris la rumeur, mais c'est tout.Elle ne pourrait assurer qu'elle est vraie.
-Mme de Clèves, elle, est bien placée pour savoir qui a fait l'aveu au mari et qui est l'amant en question ; mais elle ne comprend pas comment ce secret a pu être révélé.
-Nemours est celui qui en sait le plus : il a assisté à l'aveu et il est responsable de l'indiscrétion. Son savoir est égal à celui du lecteur, ce qui le rapproche psychologiquementde celui-ci.
-Le lecteur, au courant de tout, éprouve du plaisir à voir cette scène d'embarras se nouer et se dénouer, et il éprouve peut-être une satisfaction devant l'habileté de Nemours à se sortir finalement d'affaire.
3) La dimension documentaire : une peinture de la vie de cour
Les conversations à la cour et les confidences rapportées par la narratrice ont toutes trait à des intrigues...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La princesse de cléves
  • Princesse de cleves
  • Princesse de clèves
  • La princesse du cléves
  • la princesse de cleves
  • La princesse de cleves
  • La princesse de clèves
  • Princesse de cleves

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !