Princesse de cleves

1357 mots 6 pages
Thème extrêmement riche dans la littérature, la passion a inspiré de nombreux écrivains qui ont pu puiser dans leur propre vie pour nourrir le fond de leur œuvre, lorsqu'ils n'ont pas imaginé purement et simplement des récits sublimes, des mythes. Qu'est-ce qui différencie une jolie romance d'un récit intemporel ? Cela tient le plus souvent au caractère impossible de l'amour poussé à son paroxysme : tel est le cas lorsque les sentiments sont contrariés par des personnes ou par des circonstances en empêchant le libre cours. On pense aux interdits de toutes sortes comprenant les nombreuses difficultés d'ordre social (mésalliances..) qui ont foisonné dans la littérature. Curieusement, les obstacles peuvent aussi résulter des barrières qu'un protagoniste agissant alors à l'encontre de ses propres sentiments peut opposer à l'autre. Cette attitude s'analyse clairement en une fuite devant la passion. C'est ainsi que deux livres célèbres traitant précisément de ce sujet seront à l'honneur dans la présente étude : La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette, roman publié en 1678 et Le Grand Meaulnes d'Alain-Fournier, publié en 1913 : ces deux chefs-d'œuvres illustrent la problématique de la fuite devant l'idéal.

1. « La Princesse de Clèves » ou la passion tenue à distance *
En France, sous le règne principalement d'Henri II, une passion brûlante va naître entre deux jeunes personnes issues de la haute noblesse : la Princesse de Clèves et Monsieur de Nemours. La première, d'une beauté rare et éblouissante, élevée à bonne distance des mœurs dissolues de la Cour, respectueuse de la vertu, n'a jamais connu la moindre inclinaison de cœur même à l'égard de son mari pourtant honnête homme. Le second, Monsieur de Nemours, gentilhomme investi d'un grand prestige sur le plan diplomatique apparaît inversement comme un séducteur impénitent. Leur rencontre aura lieu au cours d'un bal somptueux où leur mise en présence fortuite fera forte impression sur l'auditoire mais également

en relation

  • La princesse de clèves
    4812 mots | 20 pages
  • La princesse de clèves
    3326 mots | 14 pages
  • La Princesse de Clèves
    760 mots | 4 pages
  • La princesse de clèves
    1068 mots | 5 pages
  • La princesse de clèves
    4954 mots | 20 pages
  • Princesse De Cleves
    1514 mots | 7 pages
  • La princesse de clèves
    4049 mots | 17 pages
  • Princesse de clèves
    672 mots | 3 pages
  • La princesse de cleves
    2198 mots | 9 pages
  • La princesse de clèves
    360 mots | 2 pages