Princesse de cleves

696 mots 3 pages
Madame de la Fayette écrit La princesse de Clèves en pleine période du classicisme et publie le roman en 1678. Cette oeuvre est considérée le premier roman moderne de la littérature française par ses analyses psychologiques. Le roman s'ouvre sur le tableau de la Cour de France sous le règne d'Henry II et narre le destin de la princesse de Clèves qui renonce à son amour pour un autre homme. L'extrait qu'on va commenter est la scène de première rencontre entre Mme de Clèves et le duc de Nemours qui a lieu à l'occasion d'un bal donné en l'honneur des fiançailles de Claude de France et du Duc de Lorraine. En quoi la rencontre exceptionnelle entre M de Nemours et la princesse apparaît d’ors et déjà placée sous le signe de la fatalité et le tragique? Nous étudierons le caractère fatal de la passion de cette rencontre puis nous verrons l’importance du jeu de regard.

I/ Le caractère fatal de la passion

a) Les héros
-deux personnages qui ressemblent et s'attirent (l.7) parallélisme dans une perspective romanesque, les deux personnages sont voués à s'aimer.
-Dans le récit, comme dans la salle de bal, ils sont isolés (l.14) « un murmure de louanges »
-les deux héros sont passifs, c'est le roi qui organise la rencontre au moment de la danse -(l.6) -> « lui cria de prendre » -(l.16) -> « ils les appelèrent »
Comme dans tout processus de fatalité, le hasard semble absent. La princesse de Clèves cherche un cavalier. Le destin ensuite agit par l'entremise du roi.

b) Le rôle du narrateur
Le narrateur souligne la fatalité :
-dès le début, on va se centrer sur les deux personnages : « quelqu’un qui entrait »(l.4), ce quelqu’un est repris ensuite par « il reprit quelqu’un ».Le narrateur répète ce « quelqu’un » pour le hasard.
-insiste sur le fait que la rencontre est inévitable : proposition subordonnée de conséquence. »Si bien qu'il ... » (l.24), « tellement que ... » rapport cause à effet que l'on ne peut éviter.
-Le narrateur montre

en relation

  • La princesse de clèves
    4812 mots | 20 pages
  • La princesse de clèves
    3326 mots | 14 pages
  • La Princesse de Clèves
    760 mots | 4 pages
  • La princesse de clèves
    1068 mots | 5 pages
  • La princesse de clèves
    4954 mots | 20 pages
  • Princesse De Cleves
    1514 mots | 7 pages
  • La princesse de clèves
    4049 mots | 17 pages
  • La princesse de cleves
    2198 mots | 9 pages
  • La princesse de clèves
    1768 mots | 8 pages
  • La princesse de clèves
    806 mots | 4 pages