Principe de cohérence contractuelle

6282 mots 26 pages
Le principe de cohérence contractuelle
Sur l’opportunité d’intégrer un principe autonome de cohérence en droit commun des contrats.

1

2

SOMMAIRE

INTRODUCTION ...................................................................................................................... 4 I. Les controverses doctrinales ........................................................................................ 6 A. Sur l’opportunité d’intégrer un concept étranger en droit commun des contrats ............ 6 B. Le glissement nécessaire vers un principe supérieur et préexistant : le principe de

cohérence contractuelle ........................................................................................................... 8 1. 2. Le contenu du principe de cohérence contractuelle ..................................................... 8 Vers une autonomie conceptuelle du principe de cohérence en matière

contractuelle ? .................................................................................................................... 10 II. La réception en jurisprudence du principe de cohérence contractuelle ................ 13

A. Une reconnaissance implicite du principe de cohérence en matière contractuelle ....... 13 1. 2. 3. B. Au stade de la formation du contrat........................................................................... 13 Au stade de l’exécution du contrat ............................................................................ 14 Au stade de l’extinction du contrat ............................................................................ 16 Une reconnaissance explicite ........................................................................................ 16

BIBLIOGRAPHIE ................................................................................................................... 19

3

INTRODUCTION
Le droit des contrats repose traditionnellement sur un principe de consensualisme en vertu duquel chaque

en relation

  • Commentaire d’arrêt : 3ème chambre civile de la cour de cassation, 13 juillet 2010.
    2312 mots | 10 pages
  • Le contrat administratif
    4434 mots | 18 pages
  • La liberté contractuelle en droit civil
    7180 mots | 29 pages
  • Arrêt
    1833 mots | 8 pages
  • Le contrat
    5735 mots | 23 pages
  • Comciv 1
    2523 mots | 11 pages
  • Intro droit des personnes
    2994 mots | 12 pages
  • Perdereau
    4291 mots | 18 pages
  • Analyse 1134 c civ fondements du contrat
    952 mots | 4 pages
  • La contractualisation externe dans le système hospitalier français
    8492 mots | 34 pages