Principe de non rétroactivité des lois nouvelles

1761 mots 8 pages
|Art.2 Cciv : « La loi ne dispose que pour l’avenir, elle n’a point d’effet rétroactif » |

Dans le temps, la loi est applicable depuis son entrée en vigueur, jusqu'à son abrogation, sous réserve des conflits de lois dans le temps. Ainsi, une loi, que l’on peut définir comme toute norme juridique ou système de normes d’ordre juridique ou plus largement, comme un texte voté par le Parlement, en opposition à décret, règlement, ordonnance, ou arrêté, lorsqu’elle est adoptée devrait normalement être appliquée directement et ne devrait pouvoir agir qu’à partir de son adoption. C’est ce qu’on appelle le principe de l’effet immédiat de la loi. L’article 2 du code civil dispose « La loi ne dispose que pour l’avenir … » C'est-à-dire qu’une loi nouvelle s’applique aux actes et aux faits qui se produisent à compter de son entrée en vigueur. « … La loi n’a point d’effet rétroactif » C’est le second principe induit par l’article 2 du code civil. Donc, une loi ne peut être appliquée à des actes ou à des faits qui se sont passés avant son entrée en vigueur, en vue de modifier ou d’effacer les effets juridiques produits sous la loi ancienne. Cette loi date de 1803 avant même la promulgation du code civil de Bonaparte datant du 21 mars 1804.

La loi n’a donc normalement pas d’effet rétroactif, c’est-à-dire qu’un juge ne peut appliquer une loi nouvelle à des situations préexistantes, qu’il est impossible de remettre en cause les conséquences déjà produites par des situations en cours.

Mais en réalité ce principe de non-rétroactivité des lois nouvelles n’est pas toujours facile à appliquer. Se pose toujours la question du domaine d’application de la loi dans le temps. Sous l’influence de Paul Roubier, la doctrine contemporaine distingue entre deux principes : Le principe de non rétroactivité des lois nouvelles (I) et son application immédiate (II)

Le principe de non-rétroactivité des lois nouvelles, un principe important du

en relation

  • Droit
    1483 mots | 6 pages
  • Le principe de non-rétroactivité des lois
    2032 mots | 9 pages
  • Droit
    3299 mots | 14 pages
  • Conflits de lois dans le temps
    4065 mots | 17 pages
  • Les vicissitudes politiques du principe de non rétroactivité de 1791 à 1815
    1891 mots | 8 pages
  • cddc
    1313 mots | 6 pages
  • Art 2 code civil
    3499 mots | 14 pages
  • Les vicissitudes politiques du principe de non-rétroactivité de la loi entre 1791et 1815.
    2023 mots | 9 pages
  • La rétroactivité des lois
    2347 mots | 10 pages
  • Commentaire de l'article 2 du code civil
    1704 mots | 7 pages