prise en charge d'une patiente au urgence

Pages: 5 (1210 mots) Publié le: 11 janvier 2014
Lieu : Service des urgences pour adultes de l’hôpital Bel air à Thionville

Situation ou activités vues ou réalisées :

Cela se passe durant mon poste de l’après-midi. Je venais d’arriver lorsque dans la salle d’attente une jeune femme d’une vingtaine d’année en pleure était installée sur un brancard. Je me suis alors approchée d’elle et je lui ai demandé si elle pleurait dedouleur et à ma grande surprise, elle pleurait de peur. Son angoisse se lisait sur son visage, elle était crispée. Plus j’essayais de discuter avec elle, plus les larmes coulaient sur ses joues. Ensuite je lui ai demandé ce qui lui faisait peur et elle m’a répondu « l’hôpital ». En effet, c’est la première fois que Mme X se retrouvait aux urgences.

Observations, étonnement :

Etrangement j’étaisplus habituée à rencontrer des gens souffrant de douleur et non de peur. Ce lieu qui me paraissait si commun pour moi, pouvait-il autant effrayer une personne ?
« Les locaux, le personnel ressemblait à une fourmilière plutôt qu’a un lieu où l’on pouvait s’occuper d’elle » selon Mme X. J’ai essayé de la rassurer mais cela n’était pas suffisant, mes mots n’avaient pas la justesse et la précisionque Mme X avait besoin d’entendre.
Ces personnes inconnues, nous, soignants, risqueraient sans doute de toucher à son intégrité physique voir peut être psychique.
Pourquoi à ce moment là je n’ai pas su à installer un climat de confiance entre nous ?
Je comprenais pourquoi Mme X avait peur d’être ici. En effet les urgences reste le lieu où le patient ne comprend pas ce qui lui arrive car toutdépend de son mode d’arrivé, pourquoi il a mal mais surtout l’angoisse de ce que va découvrir le personnel médical.
L’appréhension de l’hôpital est naturelle pour chacun. Il est l’endroit qui permet à des personnes malades d’être soignées mais aussi un lieu où l’on peut rencontrer « la mort ». Cela marque chacun d’entre nous, plus ou moins intensément selon notre aptitude à gérer ces situationsrarement agréables.
C’est vrai c’était difficile pour moi de répondre à la détresse de cette femme. Sa peur m’a permis de me remettre en question par rapport à la vision que l’on pouvait avoir de cette institution mais surtout comment j’allais essayer de la rassurer ?



Difficultés et points à approfondir :

La sensation qu’éprouve un patient lors de son arrivée à l’hôpital varie selonson expérience, sa maîtrise de soi mais surtout la vision qu’il a en arrivant. Il va s’attarder à chaque détail du service, de sa chambre, du personnel soignant. Il va s’approprier les lieux en fonction de ce que nous voulons lui transmettre. Le rassurer, être à son écoute, répondre à ses besoins sont des actions que nous devons mettre en œuvre pour pouvoir lui permettre d’avoir confiance ennous.
A contrario, nous, personnel soignant, nous venons dans ces lieux dans l’optique d’apporter des soins, accompagner des personnes, les aider vers une guérison possible. Cela peut aller de soi pour nous, car nous habitons l’hôpital mais il est primordial de ne pas oublier que chaque patient à besoin que nous partagions notre envie de les aider. Notre présence doit être expliquée, ainsi ce quenous souhaitons réaliser avec eux avec pour principal objectif le retour à domicile.
C’est pourquoi dans ma situation, la communication est indispensable afin de rassurer Mme X. Je devais avant tout me présenter, pour qu’on apprenne à se « connaître » mutuellement. Je connaissais son identité, pourquoi elle était là mais elle ne savait pas qui j’étais, la raison de ma présence, le rôle quej’avais dans ce service. Je n’ai pas pris le temps de lui expliquer le fonctionnement de notre service pour qu’elle puisse s’approprier les lieux au maximum même si nous sommes dans un service où le patient ne reste que quelques heures. Mme X confie son corps mais aussi son histoire. Je n’ai pas su assurer une prise en charge de qualité concernant ma patiente. Je comprenais ce qu’elle ressentait,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Prise en charge aux urgences
  • Prise en charge diététique d'une patiente transplantée hépatique et d'une patiente opérée d'une colectomie droite
  • prise en charge d'une adolescente en orthopédie
  • Le green it: urgence d'une prise de conscience
  • Prise en charge IDE pour un patient atteint d'AVC
  • Les mosos dans le but d'une prise en charge infirmière
  • Analyse de pratique d'une prise en charge d'une élève suite à une chute
  • Prise en charge Ergo d'un patient atteint d'un glaucome

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !