Processus d'adhésion de monaco au conseil de l'europe

3483 mots 14 pages
Processus d’adhésion de Monaco au conseil de l’Europe : incidences sur l’ordre juridique de la Principauté

-------------------------------------------------
Introduction

* Demande d’adhésion transmise par le Ministre d’Etat en date du 15 Octobre 1998 ; * Volonté d’adhérer au respect des principes défendus par le conseil de l’Europe soit la sauvegarde et le développement des droits de l’homme et des libertés fondamentales. * Le 25 juin 1999 un rapport « de conformité de l’ordre juridique de la principauté avec les principes fondamentaux du Conseil de l’Europe » a été rendu par l’assemblée parlementaire ; * Pourquoi ce rapport => s’agissait là d’établir si Monaco était : * un état souverain ; * respectueux des principes de démocratie ; * de la prééminence du droit ; * et des droits de l’homme ; * C’est sous ces 4 aspects que les rapporteurs ont confronté l’ordre juridique monégasque avec les textes fondamentaux du Conseil de l’Europe (notamment de l’article 3 de ses statuts)

Article 3 : Tout membre du Conseil de l'Europe reconnaît le principe de la prééminence du droit et le principe en vertu duquel toute personne placée sous sa juridiction doit jouir des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Il s'engage à collaborer sincèrement et activement à la poursuite du but défini au chapitre Ier. |

* Etude de l’adhésion passe donc par l’analyse des 4 points soulevés ci-dessus avec leur impacte sur l’ordre juridique MC notamment sur les problématiques suivantes; * Question de la conformité du statut de la Principauté au droit international notamment en ce qui concerne la validité des conventions franco-monégasque => examen critique des rapporteurs sur ces dernières. * Réexamen de l’organisation des pouvoirs publics à l’aune de la notion d’Etat de droit ; * Confrontation du principe démocratique avec l’ordre établi notamment sur le régime politique existant ; * Le processus d’adhésion fut

en relation

  • Présentation de l'union européene
    630 mots | 3 pages
  • L'union européenne
    6027 mots | 25 pages
  • Union pour la mediterranée
    5718 mots | 23 pages
  • L'europe économique
    2170 mots | 9 pages
  • Cours droit européen
    10761 mots | 44 pages
  • L'ue en bref
    20257 mots | 82 pages
  • La construction europeene
    21908 mots | 88 pages
  • L'union pour la méditerranée
    2932 mots | 12 pages
  • Fiche cour sur la carte politique de l'europe
    3070 mots | 13 pages
  • Cours institutions européennes l1
    27648 mots | 111 pages