protocoleslestroistraductionsbutmi

Pages: 54 (24591 mots) Publié le: 13 février 2015
Protocoles des sages de Sion
Traduction BUTMI

Le texte des Protocoles des sages de Sion que nous allons reproduire intégralement dans la
version de Butmi demeure des plus mystérieux. Qui l'a écrit ? Quand et dans quelles conditions ?
S'agit-il d'une provocation ? d'un faux antisémite, d'une imposture, d'un plagiat ?
Nombreuses sont les questions qui demeurent en suspens. Toujours est-il que dansde très
nombreux pays occidentaux l'impression et la diffusion de ce livre sont totalement libres.
D'ailleurs, au terme d'un procès qui dura plus de quatre ans, la cour d'appel de Berne relaxa
Silvio Schnell et Theodor Forster le 1er novembre 1937, qui avaient été accusés par des
organisations juives d'avoir enfreint la loi suisse réprimant les activités subversives, pour avoir
publié lesProtocoles.
Seulement, la condamnation prononcée en première instance l'avait été par un tribunal
cantonal, qui avait commis plusieurs erreurs de procédure, et la cour d'appel fédérale a considéré
que l'accusation retenue à l'encontre des éditeurs, celle d'avoir publié de la « Schundliteratur »,
c'est-à-dire de la littérature de bas étage, était irrecevable en l'état et impropre à motiver unecondamnation (voy. la revue italienne Orion n° 42, juillet 1988, pp. 41U-419).
Cependant, cette littérature « de bas étage » n'en continue pas moins de faire couler beaucoup
d'encre et à exciter les passions. En 1988, à Paris, des jeunes juifs, auxquels des révisionnistes
parlaient de leur infirmité, s'exclamèrent soudainement :
« Tsahal, bombe atomique, BETHAR, Protocoles ! »
Ce en quoi ils pouvaientdifficilement être plus éloquents.
Ainsi certains juifs paraissent se reconnaître dans le plan des « sages de Sion », tel qu'il a été
décrit dans les Protocoles.
LES PISTES
L'étude du texte et son histoire sont riches d'enseignement. Par-là, le chercheur est amené à
redécouvrir les salons parisiens de la fin du 19ème siècle et les discussions de leurs habitués.
Aussi est-il incité à reconsidérercertaines questions en s'intéressant aux thèmes débattus à
l'époque et aux arguments échangés, tant- à propos des rapports tumultueux entre ésotérisme et
matérialisme, voire déterminisme, qu'en ce qui concerne les menées politiques de la haute
finance ou bien l'histoire des coteries, des sectes, des superstitions, en ce temps où l'arrivisme
des hommes prenait des formes les plus variées.
Eh oui, la cléde voûte des Protocoles se trouve à Paris, et non pas vraiment en Russie. Son
ou ses auteurs étaient manifestement familiers des salons parisiens et des thèmes qui y étaient
débattus. On pourrait même donner à connaître nombre de choses à ce sujet de façon beaucoup
plus précise et référencée, mais pas maintenant.

PROTOCOLES DES SAGES DE SION

D'autant plus que certaines recherches entreprisesn'ont pas encore abouti. Ainsi, la
deuxième version du Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu, par Maurice Joly, qui
était sous presse fin 1870, nous demeure malheureusement inconnue. Toujours à propos de
Maurice Joly, il semble que les archives de police portant sur sa mort suspecte le 17 juillet 1878,
survenue 5 quai Voltaire, aient été détruites pendant la première guerre mondiale. Desexemples
de ce type pourraient être multipliés. Simplement, ces deux pistes valaient d'être signalées dans la
mesure où il n'est pas impossible que quelque lecteur dispose d'informations sur ces questions,
tandis que les pistes en rapport avec la vie à la cour de Russie au début du siècle intéressent
plutôt les spécialistes, comme Mme Carrière d’Encausse, mais elle se taira, par peur de voirs'effondrer du jour au lendemain son avenir professionnel, qui pourrait être réduit à néant en un
clin d’œil.
UNE CRÉATION LITTÉRAIRE FAITE DE BRIC ET DE BROC ?
Seuls des ignorants, des non initiés ont pu voir dans les Protocoles une littérature de bas
étage.
Rien n'y est le fruit du hasard. Tout en étant parfaitement datable, dans un laps de temps
inférieur à 10 ans, ce livre n'est fondamentalement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !